fbpx

Cameroun Actuel

Eneo réclame 186 milliards de francs CFA de factures impayées à l’Etat du Cameroun

Eneo

Le gouvernement du Cameroun et la société Energy of Cameroon SA, connue sous l’acronyme ENEO, sont en désaccord concernant des factures impayées réclamées par ENEO.

Les autorités gouvernementales estiment que le montant dû à l’entreprise est inférieur à ce qui est réclamé.

La compagnie d’électricité insiste sur le fait que l’État du Cameroun a une dette non réglée estimée à 186 milliards de francs CFA. Ce montant comprendrait la dette de l’État lui-même ainsi que celle de toutes les entités publiques.

Selon Business in Cameroon, une source a indiqué que le gouvernement camerounais, lors d’une réunion en avril 2023, a exprimé son désaccord sur deux points : la compensation tarifaire (une subvention accordée au consommateur par l’État, représentant la différence entre ce que le consommateur devrait payer et ce qu’il paie réellement) et l’éclairage public. Selon la source, sur ces deux points, Eneo demande respectivement 72 milliards de francs CFA et 57 milliards de francs CFA pour la période 2020-2023.

Business in Cameroon a rapporté que le gouvernement camerounais a déclaré, se référant au protocole d’accord sur le règlement partiel de la dette de l’État envers ENEO, que les compensations tarifaires pour 2020, 2021 et 2022 ont été entièrement réglées.

Le paiement de la compensation tarifaire pour 2023 est déjà en cours de discussion entre Eneo, la Société de développement de l’électricité (EDC) et l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel). Les factures pour l’éclairage public n’ont toujours pas été validées par Arsel et ne peuvent donc pas constituer une dette, a déclaré le gouvernement.

L’opinion publique a condamné l’entreprise pour les services insatisfaisants fournis aux clients au cours des dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi