fbpx

Cameroun Actuel

Élections au Cameroun : plus de 144 000 nouveaux électeurs inscrits pour l’année 2024

Lors de sa première session ordinaire tenue ce 28 mars 2024 à Yaoundé, le Conseil Electoral d’Elections Cameroon (Elecam) a annoncé que le processus de révision des listes électorales a déjà permis d’inscrire 144 817 nouveaux électeurs au Cameroun. Cette nouvelle augmentation porte le nombre total d’inscrits à plus de 7,5 millions, dépassant ainsi légèrement l’objectif fixé par Elecam pour cette année.

Les responsables d’Elecam se félicitent de cette avancée, soulignant que leur objectif initial était de dépasser les 7,5 millions d’inscrits lors de la révision des listes électorales de cette année. Avec le processus de révision se terminant le 31 août conformément au Code électoral, Elecam est en bonne voie pour atteindre cet objectif. En plus d’augmenter le nombre d’inscrits, Elecam s’efforce également d’assurer une représentation plus large en encourageant l’inscription des jeunes, des femmes et des personnes vivant avec un handicap.

Sur les 144 817 nouveaux inscrits au cours des trois premiers mois de l’année, 90 124 sont des femmes (soit 62,23 %), 101 848 sont des jeunes (soit 70,32 %) et 129 sont des personnes handicapées. Cette démarche vise à garantir que toutes les couches de la société soient représentées dans le processus électoral.

Alors que l’élection présidentielle de 2025 approche, plusieurs personnalités politiques encouragent activement les Camerounais à s’inscrire sur les listes électorales. Cabral Libii, leader politique, a récemment incité les citoyens à se rendre aux bureaux d’Elecam pour s’inscrire, soulignant la facilité et la gratuité du processus. Cependant, certains politiciens, comme Denis Emilien Atangana, accusent d’autres dirigeants politiques de décourager les jeunes de s’inscrire, mettant ainsi en lumière les enjeux politiques entourant le processus électoral au Cameroun.

Cette augmentation du nombre d’électeurs inscrits souligne l’importance croissante de la participation civique et politique au Cameroun, alors que le pays se prépare à des échéances électorales cruciales dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi