fbpx

Cameroun Actuel

Ebolowa : les Journalistes apportent leur contribution à la riposte contre la tuberculose et le VIH/Sida

L’atelier régional de formation des hommes de médias sur le traitement de l’information en lien avec les Droits humains , le Vih-Sida et la tuberculose ténu le 17 Août 2023 à Ebolowa a défini les axes d’intervention pour contribuer à barrer la route à ces ennemis du développement.

La situation épidémiologique du Vih-Sida au Cameroun indique clairement que la Région du Sud occupe toujours le premier rang au classement en terme de prévalence. Une cartographie sombre qui impose une entrée en scène des professionnels des médias au regard du danger qui est réel et permanent.

L’atelier régional de formation des hommes de médias sur le traitement de l’information en lien avec les droits humains, le Vih-Sida et la tuberculose vient tirer la sonnette d’alarme pour permettre d’éviter les sons de cloche divergents dans la diffusion de l’information de qualité.

Pour Solange Marguerite Beko’o B’Evina la Déléguée Regionale de la Communication du Sud : « j’invite les journalistes à prendre très au sérieux les enseignements qui leur seront déroulés durant cette formation. La région du Sud a besoin de ce créneau pour organiser la riposte contre ces maladies opportunistes. Les journalistes capacités sont donc attendus pour contribuer à résoudre les problèmes de santé donc les populations font face« .

Inverser la tendance

Le Gouvernement de la République et ses partenaires au développement dont la GIZ, Care International en intelligence avec l’Association des Journalistes Scientifiques et Communicateurs pour la Promotion de la Santé AJC PROSANTE voudrait mobiliser et convoquer le professionnalisme et le patriotisme des hommes de presse de la Région du Sud afin d’inverser la courbe.

Les cinq modules déroulés durant les travaux ont permis de rappeler aux journalistes participants qu’ils sont des acteurs sociaux majeurs et par ricochet un maillon essentiel de développement qui doit peser de tout son poids pour sauver des vies humaines dans la Région du Sud.

Aussi les participants ont-ils été outillés sur les contours du nouveau mécanisme de financement du Fonds Mondial, sur les notions de genre, du rôle et de la responsabilité sociale du Journaliste en matière de santé et la promotion des droits humains des patients au Cameroun.

Jouer à fond sa partition

Dans l’optique de matérialiser cette approche un plan média et une stratégie de communication ont été élaborés par les journalistes. Des supports qui vont servir de base de données des actions qui seront menées en guise d’intervention rapide. D’ailleurs une antenne régionale de l’Association des Journalistes Scientifiques et Communicateurs pour la Promotion de la Santé au Cameroun AJC PROSANTE a été mise sur pied et installée officiellement par le Président National de cette plateforme.

Selon Catherine Biloa la Présidente regionale : « je profite de cette occasion, pour dire merci pour cette marque de confiance à ma personne en tant que Présidente Régionale. C’est une grâce d’être au service des autres. Nous sommes les soldats de la science et de la santé. nous sommes là pour vous accompagner et vous soutenir dans toutes vos actions de prise en charge et de suivi des patients dans un système de santé qui respecte les droits humains« .

Les Journalistes exerçant dans la Région du Sud ont pris l’engagement d’oeuvrer aux côtés des pouvoirs publics et de ses partenaires au développement pour inverser la tendance.

Désormais les populations des vingt neuf arrondissements de la Région du Sud vont recevoir des informations de qualité et en temps réel pour se mettre à l’abri du Vih-Sida et de la tuberculose.

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi