fbpx

Cameroun Actuel

Ebolowa : la radio comme vecteur de changement de comportement chez les jeunes

Crtv-Sud

A travers l’émission Campus Jeunes diffusée tous les mercredis sur les ondes de la Crtv-Sud les jeunes d’Ebolowa, capitale régionale du Sud, se conscientisent en se tenant par la main.

Quand il est 16 heures le mercredi dans la ville d’Ebolowa le temps suspend obligatoirement son envol. Les jeunes sous la houlette de leur encadreur Anicet Siesther Essiane prennent le pouvoir sur la capitale régionale du Sud la grand’messe peut débuter sur les ondes de la Crtv-Sud. Le menu déroulé par le présentateur met tout le monde d’accord d’entrée de jeu.

Pour Anicet Siesther Essiane le Présentateur-coordonnateur de l’émission Campus Jeunes sur Crtv-Sud, « nous voulons les éloigner de l’oisiveté, de l’alcoolisme, de la consommation des stupéfiants, des drogues. On les occupe en les entraînant vers un autre divertissement plus sain. C’est une émission qui existe depuis 2003 ressuscitée il ya trois ans un programme dédié aux jeunes des établissements scolaires, des grandes écoles et des universités. Nous donnons la parole aux jeunes qui s’adressent à d’autres jeunes« .

Garder la positive attitude

Tout dans l’environnement de cette émission concoure à sensibiliser les jeunes à une prise de conscience effective et responsable. Que ce soit les thématiques abordées qui tournent autour de la santé sexuelle, l’éducation, le respect des valeurs citoyennes et patriotiques, le droit d’aînesse l’engagement politique, que ce soit les différentes rubriques ,les ponctuations musicales, le fil conducteur de l’émission est axé sur l’élaboration d’un avenir radieux et promoteur de la jeunesse. Même si à priori rien n’est tabou dans cette émission le language est soigné, les mots justes sont convoqués, le respect et la courtoisie sont de mise.

Une véritable école de la vie

Campus Jeunes voit défiler une vingtaine de jeunes qui s’est reconverti pour la circonstance en communicateurs sociaux de la bonne cause. Dans cette dynamique de vouloir conscientiser leurs pairs,ils vont bien au delà de l’utilisation des mots pour les identifiables par leur dress code ils ont mis sur pied un chaîne de solidarité à travers le concept « campus solidarité » qui est un cri de cœur, un SOS qui leur permet en parfaite adéquation avec les auditeurs de collecter des dons qui seront par après redistribués à deux ou trois jeunes élèves ou étudiants à besoins spécifiques , des orphelins où des handicapés au mois de Février 2024. Un coup de coeur qui apporte une plus value à cette émission devenue le culte du mercredi soir chez les jeunes de la ville d’Ebolowa.

Selon Anicet Siesther Essiane, « c’est notre manière à nous d’encadrer ces jeunes on a bénéficié du même encadrement il y a quelques années. Donc en réalité ces jeunes sont en formation professionnelle ici. Nous souhaitons naturellement étendre ce réseau à tous les départements nous allons mettre très prochainement en place des relais dans les grandes villes ça permettra de connecter d’autres jeunes« .

A Ebolowa les jeunes ont donc une tribune officielle pour se parler. Un outil efficace, concret et ludique de sensibilisation et de formation. De toute évidence si Campus Jeunes n’avait pas existé, il aurait fallu la créer. Chapeau les artistes.

Quelques images de l’émission Campus Jeunes :

 

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi