fbpx

Cameroun Actuel

Double nationalité : un « faux problème » selon André-Magnus Ekoumou, Ambassadeur du Cameroun en France

André-Magnus Ekoumou

Ce mercredi 21 février 2024, l’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou, a visité le pavillon dédié aux entrepreneurs camerounais de France au Salon international de l’entreprise, de la PME et du partenariat de Yaoundé (Promote 2024). Sa visite s’inscrit dans le cadre de sa volonté de rapprocher et d’écouter la communauté camerounaise de France, notamment les entrepreneurs.

En parcourant les stands, l’ambassadeur a pris le temps de découvrir les offres des exposants et de recueillir leurs doléances. Il a exprimé son soutien à la communauté camerounaise de France et a souligné l’importance de l’implication de la diaspora dans le développement du Cameroun. Il a rappelé l’appel du président Paul Biya qui encourage la diaspora à mettre à profit son expertise et ses compétences pour contribuer au développement du pays.

André-Magnus Ekoumou a souligné l’exemple des pays asiatiques qui ont bénéficié du développement impulsé par leur diaspora. Il a évoqué le souhait du président Biya de faire du Cameroun un pays émergent d’ici 2035 et a encouragé la diaspora camerounaise à investir dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement (SND30) et de l’émergence.

En réponse aux préoccupations souvent soulevées autour de la double nationalité, l’ambassadeur a qualifié cela de « faux problème ». Il a insisté sur le fait que ceux qui souhaitent réellement s’impliquer dans le développement de leur pays n’ont pas besoin d’utiliser la double nationalité comme prétexte. Il a cité l’exemple de l’illustre musicien Manu Dibango, qui, malgré sa double nationalité, possédait un passeport camerounais.

L’ambassadeur a également partagé les efforts déployés par l’ambassade de Paris pour accompagner la diaspora dans son retour au Cameroun. Il a évoqué la création d’un bureau de la diaspora au sein de l’ambassade, visant à faciliter les démarches et à conseiller les entrepreneurs souhaitant investir au Cameroun.

Les membres de la diaspora exposant à Promote, tous détenteurs de la nationalité française, ont bénéficié de cette politique d’accompagnement. L’architecte d’intérieur, Christiane Ngono, a exprimé son désir de collaborer avec des artisans locaux pour contribuer au développement de l’économie locale camerounaise. Elle a salué le rôle de l’ambassade dans l’orientation et l’accompagnement des entrepreneurs de la diaspora qui souhaitent investir au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi