fbpx

Cameroun Actuel

Douala : un homme marié séquestré par des pros*tituées à Ndokoti

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme marié du nom d’Apollinaire M., âgé de 39 ans, a été retenu contre son gré par trois prostituées à Ndokoti, une zone connue pour son marché du sexe. Cet incident a été déclenché par des tensions antérieures entre Apollinaire et les travailleuses du sexe de son quartier.

Apollinaire, qui est responsable dans une menuiserie, a été conduit au poste de police de Ndokoti après avoir été impliqué dans un tapage nocturne. Il se trouvait dans une chambre avec trois prostituées, dont l’une d’entre elles avait été payée pour une séance « express » à hauteur de 4 000 F. Cependant, une altercation a éclaté par la suite, pour des raisons qui ont été expliquées aux autorités.

La concession familiale d’Apollinaire est située dans une zone depuis longtemps surnommée « le Couloir du sexe » en raison de la présence d’un marché de la prostitution. Depuis chez lui, Apollinaire a souvent observé des femmes se rendre dans cette zone pour exercer leur métier. Il leur arrivait alors de les critiquer, de les traiter de paresseuses ayant choisi la facilité, ce qui a créé une animosité entre lui et ses voisines occasionnelles. Malgré cela, Apollinaire a décidé de solliciter les services d’une prostituée jeudi dernier.

Selon les informations obtenues, l’épouse d’Apollinaire a récemment connu des problèmes intimes suite à un accouchement survenu il y a trois mois. Ne pouvant plus résister à l’abstinence, Apollinaire a décidé de se rendre dans le « Couloir du sexe ». Une des prostituées, prénommée Augustine et âgée de 25 ans, a discrètement informé deux autres de la présence d’Apollinaire. Pendant que les renforts arrivaient, Augustine a utilisé divers subterfuges pour retenir Apollinaire dans la chambre.

Lorsque ses collègues sont arrivées, elles ont confronté Apollinaire à ses insultes et manque de respect envers les travailleuses du sexe du quartier, lui demandant de payer pour cela. Elles lui ont réclamé une « rançon » de 5 000 F pour pouvoir sortir. Face à la menace de faire du bruit, Apollinaire a prétendu avoir 3 500 F dans son téléphone et a accepté de les transférer. Cependant, il a tenté de s’échapper brusquement en faisant du boucan, ce qui a alerté le réceptionniste de l’auberge qui a immédiatement contacté la police.

Les bruits de la bagarre ont attiré l’attention des riverains, dont l’un a reconnu Apollinaire et a alerté son épouse. Cette dernière a réveillé sa belle-mère et l’un des frères de son mari. Lorsqu’ils sont arrivés à l’auberge, ils ont trouvé Apollinaire en train d’être emmené par la police en compagnie des trois prostituées. Informée de la situation par l’aubergiste, l’épouse d’Apollinaire est repartie en pleurant. C’est son frère qui a accompagné Apollinaire au poste de police. Selon les dernières informations, les quatre personnes impliquées dans cet incident ont été libérées vendredi après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi