fbpx

Cameroun Actuel

Douala : passé à tabac par sa compagne pour lui avoir proposé de regarder des vidéos hot

Ville de Douala

Jacques Bonheur D., 78 ans, a été blessé à la tête jeudi par sa compagne, à qui il proposait de regarder des vidéos hot sur son téléphone.

Jacques Bonheur D., 78 ans, cheminot retraité habitant Kotto, arrondissement de Douala V, fréquente depuis plusieurs années Germaine M„ 70 ans, veuve, installée à Logpom, dans le même arrondissement. Si les deux ne sont pas mariés, leur couple est bien connu. Jeudi, Jacques Bonheur débarque chez sa dulcinée. Cette dernière, qui vit en ce moment avec une de ses belles-filles, sert des prunes et du pain à son visiteur, puis se rend à la cuisine. De là-bas, elle l’entend l’appeler.

Revenue au salon, Germaine trouve Jacques Bonheur en train de pianoter sur son téléphone. Il l’invite, hilare, à regarder une vidéo. La septuagénaire s’approche et découvre des images pornographiques. Ce qui la choque.

Dans la foulée, son compagnon lui dit que c’est désormais ainsi qu’il se « rince les yeux », et ajoute que c’est dans un cybercafé qu’il se fait télécharger ce contenu. Germaine lui dit qu’elle désapprouve, mais Jacques Bonheur ne semble pas écouter : il lui tient la main et veut l’attirer à lui, afin qu’ils regardent les vidéos ensemble.

Alors Germaine se fâche. Elle retire vivement sa main, puis s’empare d’un bâton dédié à l’enlèvement des toiles d’araignée au plafond et l’assène sur le crâne du « pornophile ». Deux fois. Le bâton est muni de pointes. L’homme hurle, la tête en sang. Ses cris font sortir la belle-fille de Germaine de sa chambre, et font aussi accourir des voisins.

A la question de savoir ce qui s’est passé, aucun des deux ne répond. Un des voisins alerte les forces de l’ordre, et une patrouille des Esir arrive bientôt. A ces policiers, Germaine M. va tout raconter. Elle sera entendue, mais pas embarquée. L’homme, lui, a été conduit par la patrouille dans une clinique au quartier Makèpè. Aux dernières nouvelles, il est en ressorti samedi soir.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi