fbpx

Cameroun Actuel

Douala : Noël dans l’obscurité, l’incertitude plane sur l’approvisionnement en électricité

À Douala, alors que les chants de Noël commencent à emplir l’air, une lourde ombre plane sur la période festive : l’instabilité persistante du réseau électrique de la ville.

Les habitants, déjà habitués aux coupures de courant erratiques tout au long de l’année, sont confrontés à la perspective de célébrer Noël dans l’obscurité, éteignant encore davantage l’esprit des fêtes.

Eneo, la société nationale d’électricité, a annoncé des coupures prolongées dans plusieurs quartiers de Douala, invoquant des travaux de maintenance en cours et des difficultés techniques imprévues.

Cette nouvelle a suscité un scepticisme généralisé et une frustration parmi les habitants qui subissent les conséquences d’une alimentation électrique peu fiable depuis des mois.

« Ce n’est tout simplement pas acceptable », s’indigne Marie Abena, mère de deux jeunes enfants.

« Nous pouvons à peine gérer les coupures de courant régulières, mais ne pas avoir d’électricité à la veille de Noël et le jour de Noël est tout simplement inimaginable. Comment sommes-nous censés cuisiner, conserver les aliments au frais, ou même profiter des lumières festives ? »

Les préoccupations d’Abena sont partagées par de nombreuses entreprises de la ville, en particulier celles qui dépendent de la réfrigération et de l’éclairage pour leurs opérations.

Les restaurants, épiceries et même les vendeurs de rue s’inquiètent des pertes potentielles qu’ils pourraient subir si les coupures perturbent leur afflux habituel de clients pendant les fêtes.

« C’est notre saison haute », explique Jean Ndjombo, propriétaire d’un petit café à Bonamoussadi.

« Nous dépendons d’une alimentation électrique fiable pour garder nos aliments frais et nos clients à l’aise. S’il y a des coupures prolongées à Noël, cela aura un impact dévastateur sur notre entreprise. »

Le scepticisme envers les assurances d’Eneo découle d’une longue histoire de promesses non tenues et de service peu fiable.

Les tentatives précédentes de maintenance planifiée ont souvent abouti à des coupures imprévues et prolongées, laissant les habitants furieux dans le noir.

Cela, associé à un manque général de transparence de la part de l’entreprise, a érodé la confiance du public.

« Ils disent toujours qu’ils font des travaux de maintenance, mais nous ne voyons jamais d’amélioration », déclare David Mbongo, chauffeur de taxi.

« Ils aiment juste couper notre électricité quand cela leur convient, et Noël semble être leur moment préféré pour le faire. »

À l’approche de Noël, l’incertitude autour de l’approvisionnement en électricité assombrit l’ambiance festive.

Alors que certains habitants conservent l’espoir d’un miracle, beaucoup se préparent à un Noël sombre et frustrant.

De nombreux quartiers de Douala sont privés d’électricité depuis des semaines, notamment Ndogpassi, Bonaberi, Bepanda, et bien d’autres.

Eneo indique que cette situation pourrait se prolonger jusqu’en janvier 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi