fbpx

Cameroun Actuel

Douala : en plein examen, il séquestre sa copine pour une partie de plaisir

L’ayant invitée mercredi à venir chercher de l’argent pour la suite de l’examen. Ghislain T. a voulu forcer Nadine à des rapports intimes.

Ce mercredi après les épreuves. Nadine. 18 ans. candidate au Probatoire D dans un centre de Douala, est appelée par Ghislain T., électricien de 31 ans. qui lui propose de passer chez lui à Nkongmondo (Douala 1er) chercher de l’argent. Les deux sont intimes, on l’aura compris. N’ayant pas de compte mobile money, l’élève, qui vit en famille au quartier Tergal (Douala III), fait donc le déplacement. Le rendez-vous est fixé à 18h.

Quand elle arrive. Ghislain commence par prendre des nouvelles, demande comment l’examen se passe, etc. Puis il tend une enveloppe contenant 10.000 F à Nadine. La jeune fille l’en remercie. Mais quand elle voudra rentrer, l’ambiance va quelque peu changer. Ghislain veut un moment d’intimité.

Nadine refuse, explique qu’elle n’a pas la tête à ça. et qu’après l’examen, ils auront tout leur temps pour des galipettes. Ghislain insiste, Nadine résiste. Entre-temps, la nuit tombe. A un moment, la jeune fille propose de rendre l’argent, si jamais son copain pense que cette enveloppe lui donne quelque droit. Ghislain est sourd à tout, sauf à sa libido.

L’adolescente hausse donc le ton. Ce qui alerte des voisins. De l’extérieur, des voix demandent bientôt à Ghislain ce qui se passe. Il répond que ça ne les regarde pas. Mais désormais, Nadine crie et pleure. La police est appelée. Dans le même temps, des éléments de la brigade de gendarmerie de Nganguè en patrouille tombent sur l’affaire.

Sur injonction des pandores. Ghislain T. ouvre sa porte. La fille déballe tout, le bonhomme ne nie rien. Le chef de patrouille ordonne à des collaborateurs de raccompagner Nadine chez elle. Ses parents, tout surpris, diront qu’ils la croyaient endormie. Ghislain, lui, a été conduit à la brigade, où une plainte des parents pour séquestration lui pend au nez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi