fbpx

Cameroun Actuel

Dissolution du Parlement en Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embalo prépare des élections anticipées

Après avoir dénoncé une tentative de coup d’État, le président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo a pris une décision drastique pour rétablir l’ordre dans le pays en annonçant la dissolution du Parlement, majoritairement opposé.

Cette décision radicale intervient dans un contexte de tensions exacerbées depuis les élections législatives de l’été dernier, marquées par une cohabitation difficile entre le président et le Parlement dominé par l’opposition au sein de la plateforme de l’Alliance inclusive-Terra Ranka.

La semaine dernière, une tentative de coup d’État a été déclenchée suite à l’interrogatoire de deux ministres de l’opposition par la police. Lors de cet interrogatoire, des éléments de la Garde nationale ont fait irruption dans les locaux de la police judiciaire pour libérer les ministres, une ingérence jugée inacceptable par le président Embalo.

Face à cette situation critique, le chef de l’État a choisi de remanier la scène politique en Guinée-Bissau en annonçant la dissolution du Parlement et en appelant à de nouvelles élections législatives.

Cette décision vise à instaurer une atmosphère de sérénité et à rééquilibrer les pouvoirs entre les branches législative et exécutive du gouvernement. Les élections anticipées sont perçues comme un moyen de restaurer la stabilité dans le pays, fragilisé par des tensions politiques persistantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi