fbpx

Cameroun Actuel

Disparition de 4 milliards de FCFA : un scandale éclate autour du Directeur du Cabinet Civil de la Présidence du Cameroun

Samuel Mvondo Ayolo

Une affaire troublante secoue actuellement le Cameroun : la disparition de 4 milliards de francs CFA au domicile de Samuel Mvondo Ayolo, directeur du cabinet civil de la présidence de la République. Les derniers développements de cette affaire ont captivé l’attention du public alors que des détails surprenants ont émergé.

D’après les informations récentes, une partie des individus impliqués dans le vol a été appréhendée à Tcholliré, une localité située dans la région du Nord du pays. N’zui Manto a confirmé cette capture, expliquant que deux personnes tentaient de quitter le pays lorsqu’elles ont été arrêtées. Cependant, des éléments troublants ont surgi au cours de cette arrestation.

L’un des complices aurait avoué avoir pris seulement 50 millions de francs CFA, affirmant ignorer où se trouvait le reste de l’argent et l’emplacement des autres membres de la bande. Quant au deuxième individu capturé, il présente des caractéristiques particulières, étant « sourd-muet », selon son ami, et n’a pas pu répondre aux questions posées lors de son arrestation.

Ce dénouement a révélé des aspects inquiétants, notamment l’utilisation de la torture dans cette affaire. Des informations font état d’une enquête ouverte à la suite de cette pratique barbare sur Ze Meka Rodrigue par des militaires, tous apparentés à Samuel Mvondo Ayolo.

Des allégations d’une fuite en clandestinité du cousin de Ze Meka Rodrigue ont également émergé, ce dernier étant accusé d’avoir fourni des informations sur le vol des 4 milliards et les images de son cousin torturé.

Cette affaire, aux ramifications complexes et obscures, soulève des questions quant aux circonstances de cette disparition de fonds et met en lumière des pratiques problématiques, notamment l’utilisation de la torture et les liens entre les personnes impliquées et des personnalités de haut rang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi