fbpx

Cameroun Actuel

Dieudonné Essomba : « la police municipale n’a pas vocation à faire dans le maintien de l’ordre »

De l’avis de Dieudonné Essomba, consultant de Vision 4, la télévision d’Amougou Belinga, il y a une forme de désinvolture dans le comportement des agents de cette police au quotidien.

Dans l’émission club d’Elites de ce dimanche 21 avril 2024 sur Vision 4, la télévision de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou, le consultant Dieudonné Essomba lance un vibrant appel pour une bonne structuration de la police municipale.

« Il faut absolument un travail de structuration de la police municipale. Quand on compare les comportements de la police municipale à celle de la police nationale, on voit clairement l’écart de formation, l’écart des perceptions (…) La police nationale vous parle du droit. La police municipale vous parle du patron », a-t-il soutenu.

Bien avant lui, le journaliste Jean Francis Belibi de Cameroon Tribune tirait lui aussi la sonnette d’alarme, « la police municipale n’a pas vocation à faire dans le maintien de l’ordre qui reste une compétence de la police et de la gendarmerie. Il s’agit certainement là de notions à inculquer à ceux qui y exercent. De même qu’ils doivent apprendre que les contrôles routiers sont au-dessus de leur ressort. Il s’agit là de notions qu’ils ne peuvent acquérir que dans le cadre d’une formation à laquelle ils doivent se soumettre avant l’exercice de leur activité », soutenait celui-ci dans un récent article.

Au passage, il revenait sur des cas malheureux de ces derniers jours. « Un incident qui survient moins d’une semaine après le décès d’un sexagénaire à la suite d’un passage à tabac par les éléments de la police municipale de Yaoundé 2. Dans le premier cas, il a fallu la prompte intervention des éléments des forces du maintien de l’ordre, sous la coordination des autorités administratives, pour éviter le pire ».

« Ces deux exemples viennent illustrer, s’il en était encore besoin, les difficultés observées, non seulement dans le déploiement de la police municipale au sein des collectivités territoriales décentralisées, selon les dispositions de la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées, et le décret présidentiel du 9 août 2022, fixant les modalités d’exercice de la police municipale au Cameroun, mais également des actions de plus en plus négatives des conducteurs de motos-taxis, dans les deux principales agglomérations camerounaises que sont Yaoundé et Douala », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi