fbpx

Cameroun Actuel

Deux suspects d’agression contre un proche de Navalny arrêtés

L’indice vedette Nikkei de la Bourse de Tokyo a lâché vendredi 1.011,35 points, sa pire chute en points depuis plus de trois ans, après les explosions qui ont retenti en Iran, sur fond de possibles frappes de représailles israéliennes.

Le Nikkei, qui a perdu jusqu’à 3,5% en séance, a chuté de 2,66% à la fin des échanges à 37.068,35 points, son plus bas niveau de clôture depuis le 9 février. Et il a dévissé de 6,2% sur l’ensemble de la semaine écoulée.

L’indice élargi Topix a dérapé de 1,91% à 2.626,32 points vendredi. Les pertes étaient moindres à la Bourse de Hong Kong (-0,88% vers 06H50 GMT) et encore plus modérées à Shanghai (-0,26%).

L’Iran a fait état de trois fortes explosions près d’une base militaire dans le centre du pays vendredi à l’aube et a activé sa défense aérienne dans plusieurs régions.

Cependant « aucun dégât majeur » n’a été signalé, selon l’agence officielle iranienne Irna et les sites nucléaires du pays sont indemnes, a confirmé l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

La cause de ces explosions n’était pas encore clairement établie, mais des médias américains citant de hauts responsables des Etats-Unis ont évoqué une attaque israélienne, en riposte aux tirs de drones et de missiles par l’Iran contre l’Etat hébreu le week-end dernier.

« Les événements sont encore très obscurs. Et l’incertitude est ce que les marchés détestent le plus », a commenté dans une note Chihiro Ota de SMBC Nikko Securities. Dans un tel contexte, « la première réaction » des investisseurs est de « réduire leurs positions », a ajouté cet analyste.

Avant même ces événements, la Bourse de Tokyo avait démarré la séance en net repli, face à de nouveaux signes de report probable des baisses de taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de vives inquiétudes sur les perspectives pour l’industrie mondiale des semi-conducteurs après que TSMC, le géant mondial du secteur, a abaissé jeudi ses prévisions.

L’action TSMC a plongé de 6,72% vendredi à la Bourse de Taïwan, entraînant dans sa chute d’autres valeurs technologiques en Asie, comme Tokyo Electron (-8,73%).

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi