fbpx

Cameroun Actuel

Deux fils de Bernard Arnault font leur entrée au conseil de LVMH

Israël a mené de nouvelles frappes aériennes jeudi dans la bande de Gaza où l’armée est en guerre contre le Hamas palestinien. La communauté internationale appréhende la riposte promise des autorités israéliennes à l’attaque inédite de l’Iran le week-end dernier.

L’Union européenne, qui a appelé « toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue », a décidé mercredi d’imposer de nouvelles sanctions à l’Iran, visant les producteurs de drones et de missiles, engins utilisés dans la première attaque directe menée par Téhéran, allié du Hamas, sur le sol israélien.

« Cadavres partout »

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des témoins ont fait état de frappes israéliennes meurtrières dans la bande de Gaza, où l’offensive militaire a fait 33’899 morts en plus de six mois, essentiellement des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Des frappes ont notamment eu lieu dans les villes de Gaza, Khan Younès et Rafah (sud), selon la Défense civile du territoire.

« Les corps de huit personnes de la famille Ayyad, dont cinq enfants et deux femmes, ont été découverts après une frappe sur leur ferme dans le quartier d’Al-Salam », à Rafah, selon la même source.

Un photographe de l’AFP a vu des gens se rassembler autour d’un énorme cratère jeudi matin après un bombardement.

« Je me suis réveillée au bruit des filles qui criaient +maman, maman (…) J’ai couru et j’ai trouvé des enfants qui sortaient en courant (…) il y avait des cadavres éparpillés partout », a raconté à l’AFP la Palestinienne Jamalat Ramidan après une frappe à Rafah, où s’entassent un million et demi de personnes déplacées par la guerre.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu maintient par ailleurs son projet d’offensive terrestre contre Rafah, frontalière avec l’Egypte, qu’il présente comme le dernier grand bastion du Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007 et qu’Israël considère comme une organisation terroriste de même que les Etats-Unis et l’Union européenne.

« Messages » iraniens à Washington

L’armée israélienne a dit jeudi avoir frappé des dizaines de « cibles » à travers la bande de Gaza ces dernières 24 heures, dont des « terroristes, des postes d’observation et des structures militaires ».

La guerre dans la bande de Gaza a exacerbé les tensions dans la région entre Israël et ses alliés comme les Etats-Unis d’un côté et le Hamas et ses soutiens comme l’Iran ou le Hezbollah…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi