fbpx

Cameroun Actuel

Des films sur l’au-delà au festival « il est une foi »

La 2e édition du Festival du dessin, fondé par Vera Michalski et Frédéric Pajak, débute samedi à Arles (F) dans des lieux emblématiques de la Ville. A l’honneur, les travaux de Tomi Ungerer et d’une quarantaine d’autres artistes, dont une dizaine de Suisses.

Une centaine de dessins révéleront « la virtuosité graphique, l’inépuisable imagination et l’engagement indéfectible » de Tomi Ungerer (1931-2019) pour la cause de l’humanité, relèvent les organisateurs du festival.

Affichiste, illustrateur, inventeur d’objets et auteur de génie, le Français a mené une fulgurante carrière internationale. Ses livres pour enfants ont fait le tour du monde. Il est par ailleurs l’un des rares artistes à qui un musée a été dédié de son vivant, à Strasbourg.

Autour de sa figure emblématique, 42 artistes seront mis en lumière, certains à la gloire posthume, à l’instar de Jean Dubuffet, Henri Michaux ou Oskar Kokoschka; d’autres comptent parmi les célébrités contemporaines (Wolinski, Kiki Picasso, Joseph Beuys). Le festival fait également découvrir des dessinateurs très jeunes, à la renommée encore confidentielle.

Lou Doillon présidente

Les artistes suisses ne sont pas oubliés avec des oeuvres dessinées d’Alberto Giacometti, René Auberjonois et Félix Vallotton pour les plus anciens. Les visiteurs pourront découvrir les coups de crayon plus actuels de Jean-Michel Jaquet (1950-2022), Bernard Grandgirard, Thomas Ott, Jaqueline Oyex, Ronald Saladin ou encore Pascal Vonlanthen.

Au total plus de 1000 dessins sont à découvrir dans une quinzaine de lieux emblématiques d’Arles. Des débats, des rencontres, des projections de films et des concerts ponctueront cette édition qui sera présidée par l’actrice, chanteuse et dessinatrice Lou Doillon.

Parent pauvre

Le Festival du dessin a été créé à l’initiative de Vera Michalski, présidente du groupe Libella et de la Fondation Jan Michalski à Montricher (VD) et de l’écrivain-dessinateur franco-suisse Frédéric Pajak, qui en assure la direction artistique.

La manifestation a pour ambition de dévoiler toutes les facettes de cet art longtemps déconsidéré et tenu à l’écart des cimaises. S’y confrontent ainsi le dessin d’art, d’humour, de presse, d’art brut, ou encore les dessins parallèles d’écrivains, de cinéastes, d’architectes, des chefs gastronomiques et de grandes figures de la mode.

L’an dernier, la première édition avait comptabilisé…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi