fbpx

Cameroun Actuel

Des experts de l’ONU s’inquiètent du « maintien de l’ordre » français

Une nouvelle fois l’Etat français est rappelé à l’ordre par des experts onusiens sur sa gestion des manifestations. Des experts des Nations unies, dans un communiqué publié jeudi 15 juin, ont exprimé « leur inquiétude face aux allégations d’usage excessif de la force lors des récentes manifestations contre la réforme des retraites et les projets de méga-bassins en France ».

La manifestation à Sainte-Soline fin mars, qui avait abouti à un bilan catastrophique incluant un pronostic vital, est directement évoquée. « A Sainte-Soline (NDLR Deux-Sèvres ), la police aurait tiré 40 LBD (lanceur de balles de défense) depuis des quads en mouvement et les services d’urgence se sont vu interdire d’intervenir pour secourir une personne grièvement blessée », ils rappellent qu’un nouveau rassemblement du mouvement écologiste, cette fois contre la LGV Lyon-Turin, vient d’être interdit par la préfecture.

Des manifestations contre la réforme des retraites dans le viseur

Les manifestations contre la réforme des retraites – au cours desquelles « la répression de la police aurait fait des dizaines de blessés, dont des manifestants, des journalistes, des élus et des passants » – sont également au cœur du sujet. « La police aurait dispersé la foule à l’aide de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement, des munitions que la France est le seul pays européen à utiliser lors d’opérations de maintien de l’ordre »inquiéter les auteurs de la note avant de pointer « la brigade motorisée « Brav-M » » qui « aurait menacé et frappé des manifestants » .

Face aux arguments largement déployés par le gouvernement et les représentants de l’Etat sur la violence des manifestants, les experts déclarent « Conscient que des actes de violence isolés commis par certains manifestants ont blessé des membres des forces de sécurité et endommagé des biens publics. Cependant, tant le nombre de blessés enregistrés que la gravité des violences signalées sont alarmants », a-t-il ajouté. ils ajoutent.

Des experts appellent la France à « respecter ses obligations internationales »

Au total, les sept rapporteurs spéciaux des Nations Unies (mandatés par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU qui ne parlent pas au nom de l’organisation) considèrent que « l’absence de retenue dans l’usage de la force contre les membres de la société civile qui demandent pacifiquement leur participation aux processus de prise de décision concernant leur avenir, l’accès aux ressources naturelles, la protection des droits de l’homme, la dignité et l’égalité, serait non seulement anti-démocratique , mais profondément inquiétant pour l’État de droit ».

Ils se disent « disposition des autorités françaises à fournir des recommandations » et appelez-les pour « un examen complet de leurs stratégies et pratiques policières ». Ils invitent également la…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi