fbpx

Cameroun Actuel

Des étudiants parcourent l’Australie à bord d’une voiture solaire

Des étudiants zurichois ont pris le départ du World Solar Challenge dimanche à Darwin, dans le nord de l’Australie. Au volant d’une voiture solaire qu’ils ont construite eux-mêmes, ils participent à une course de 3000 kilomètres à travers l’outback australien.

« C’est une distance énorme et il faut la parcourir dans des conditions extrêmes », a déclaré Suno Diekmann, membre de l’équipe, à l’agence de presse Keystone-ATS avant la course. Il fait extrêmement chaud, avec des températures pouvant atteindre 50 degrés dans la cabine du conducteur. Les routes sont très rugueuses et les violents vents latéraux peuvent être dangereux, ajoute l’étudiant.

L’équipe suisse, baptisée alpha-Centauri, se compose de 40 étudiants de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), âgés pour la plupart de 21 à 23 ans. Au total, 25 d’entre eux sont en Australie pour participer à la course.

Les Zurichois prévoient de terminer la course, allant de Darwin à Adélaïde, en cinq jours. Pour résister aux conditions extrêmes, les pilotes sont remplacés toutes les trois heures pendant la course.

Des tests de sécurité

Les étudiants ont commencé à développer leur voiture électrique, baptisée « Aletsch », il y a environ un an. Le résultat: un véhicule de 188 kilos, entièrement alimenté par l’énergie solaire, qui atteint des vitesses de pointe de 120 km/h.

Afin de garantir la sécurité des participants, les véhicules ont dû passer plusieurs tests de sécurité avant la course. « Vous devez réussir chaque test en tant qu’équipe, sinon vous n’êtes pas admis à la course », explique Suno Diekmann.

« Techniquement, nous pourrions monter sur le podium », assure l’étudiant zurichois avec conviction, « mais il serait plus réaliste de viser le top 10 ». C’est en effet la première fois que les étudiants zurichois participent au Challenge, alors que d’autres équipes y participent déjà depuis des années. En outre, gagner la course n’est pas le seul objectif : « Il s’agit aussi d’inspiration ».

Lors des quatre premières éditions du World Solar Challenge, entre 1987 et 1996, une équipe de l’école d’ingénieurs de Berne est chaque fois montée sur le podium. En 1990, les Biennois ont même remporté la course. Plus récemment, en 2007, une équipe de la Haute école spécialisée bernoise a remporté la victoire en Suisse dans la catégorie des véhicules émettant le moins de CO2.

Cet article a été publié…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi