fbpx

Cameroun Actuel

Des enseignants privés de leur premier salaire : la crise persiste à Yaoundé

Des enseignants en attente de leur premier salaire se retrouvent bloqués dans la capitale du pays, Yaoundé. Selon les informations recueillies par CNA, des dizaines d’enseignants sont venus au Trésor public en face des Services Postaux du Cameroun à Bastos Yaoundé, lieu où les enseignants reçoivent leurs premiers salaires.

« Des enseignants, dont la plupart devaient toucher leur premier salaire au trésor à Yaoundé, sont ici depuis hier et on nous a dit qu’il n’y a pas d’argent », a déclaré l’un des enseignants.

« J’ai dû voyager depuis mon lieu de travail jusqu’à Yaoundé hier et j’ai été contraint de passer la nuit ici. Certains n’ont même pas d’endroit où dormir, sans parler du transport pour rentrer. Si le Trésor public n’a pas d’argent, où est passé l’argent dans ce pays ? », a-t-il ajouté.

Lundi 27 novembre 2023, plusieurs enseignants touchant leur premier salaire ont été contraints de passer la nuit dans la rue faute de disponibilité d’argent.

Mardi soir, le Trésor public a commencé à payer certains enseignants, mais l’exercice devrait durer plusieurs jours, a précisé un enseignant, ajoutant qu’il a pu toucher son salaire mais qu’il a laissé derrière lui un bon nombre de ses collègues.

Avant de toucher leur premier salaire, les enseignants doivent avoir enseigné pendant plusieurs mois. On pourrait donc présumer que pendant ces mois, le Trésor public devrait être au courant de leur situation et agir en conséquence pour éviter une précipitation de dernière minute.

Cette situation met en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés de nombreux enseignants, confrontés à des retards de paiement et à des problèmes bureaucratiques qui affectent leur stabilité financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi