fbpx

Cameroun Actuel

Des centaines d’Israéliens à Genève saluent le Conseil fédéral

Des centaines d’Israéliens ont applaudi mercredi soir à Genève la décision du Conseil fédéral sur le Hamas. Symbole des tensions, dans la même ville, la mission palestinienne à l’ONU accuse le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d' »incitation au génocide ».

« C’est eux ou nous ». Devant les quelque 500 à 600 manifestants réunis sur la Place des Nations, beaucoup munis de drapeaux, l’ambassadrice israélienne en Suisse Ifat Reshef a estimé que la neutralité n’était pas de mise après les actes terroristes du Hamas.

Après l’annonce du Conseil fédéral de sa volonté de considérer le groupe islamiste comme terroriste, elle a salué « une étape importante dans la bonne direction ». Et de promettre de demander dans les prochains jours aux autorités des précisions sur les modalités et le délai à attendre pour la mise en place de cette mesure.

« Il est important d’agir rapidement », a aussi insisté celle qui dit n’avoir dormi que « deux heures » de mardi à mercredi. « Israël gagnera cette guerre », avait répété à deux reprises auparavant sa collègue auprès de l’ONU à Genève, Meirav Eilon Shahar devant les personnes rassemblées à l’invitation de l’Association Suisse-Israël.

Appel pour les otages

« Le nombre de personnes ici présentes aujourd’hui et les déclarations faites par les pays du monde entier nous montrent le soutien » pour Israël, a-t-elle ajouté, alors que le rassemblement était surveillé par un dispositif de sécurité privée très présent.

Parmi les manifestants étaient montrées des pancartes « Hamas = ISIS », du nom en anglais du groupe Etat islamique (EI), ou « Ramenez-les à la maison », en référence aux otages dans la bande de Gaza.

Dans une pétition qu’ils veulent remettre à de nombreuses institutions et au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, les organisateurs demandent un accès du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) aux personnes enlevées. Les otages doivent être « immédiatement libérés » ou remis à un Etat tiers, ont-ils dit, appelant à des efforts de l’ONU.

« Génocide »

A Genève également, la mission palestinienne auprès de l’ONU a dévoilé mercredi une rare réaction depuis les assauts de samedi. Mardi devant les Etats membres des Nations unies, elle a accusé Benjamin Netanyahu d' »incitation au crime de génocide », en raison de sa volonté de « raser Gaza ». De même, elle a demandé aux alliés de l’Etat hébreu de condamner le…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi