fbpx

Cameroun Actuel

Dérogation en vue dans la loi sur le matériel de guerre

Le pôle muséal et culturel des Collines de Sion est sur les rails. La première phase du projet s’articule autour de l’enceinte du pénitencier. Un nouveau pavillon d’accueil, dont le concours architectural sera lancé d’ici fin novembre, doit y voir le jour à l’horizon 2030.

Ce pavillon en grande partie souterrain reliera les deux bâtiments de l’enceinte, à savoir l’ancienne Chancellerie, en cours de rénovation, et l’ancien pénitencier qui accueille actuellement, à tour de rôle, les expositions temporaires de trois musées, a expliqué Marie Rochel, directrice des Musées cantonaux du Valais, lors d’une conférence de presse à Sion. Il intégrera une zone d’accueil commune avec billetterie mais aussi des espaces d’exposition.

Le Conseil d’Etat a inscrit dans le Fonds de financement de l’investissement et de la gestion des immeubles de l’Etat (FIGI) le montant de 20 millions pour la création de ce pavillon, a précisé Mathias Reynard, chef du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture. Le Grand Conseil devra se prononcer.

Une quinzaine d’années

« Ces travaux dans l’enceinte du pénitencier marquent le début de nombreuses constructions et rénovations qui s’étaleront les prochaines années », relève encore Mathias Reynard. Environ une quinzaine d’années seront nécessaires, pour qu’au bout des chantiers pointe la vision d’un pôle muséal et culturel complet, à l’accessibilité améliorée.

Dans ce cadre, les trois musées (Musée d’art du Valais, Musée d’histoire du Valais, Musée de la nature du Valais) seront déplacés et réorganisés de manière à présenter des expositions temporaires de manière plus optimale. L’objectif est d’en faire « des musées citoyens, à l’écoute de leurs publics », souligne Alain Dubois, chef du service de la culture.

Tous les acteurs concernés (notamment: canton, ville, bourgeoisie ou encore diocèse) sont appelés à collaborer pour mettre en valeur le site des Collines de Sion et en faire un pôle vivant et accueillant tant pour les touristes que pour les locaux, un lieu de conservation du patrimoine mais aussi de rencontre, de dialogue et de création.

Une stratégie globale saluée par le président de Sion Philippe Varone, membre du comité de pilotage regroupant les partenaires. « Notre patrimoine est plus qu’exceptionnel. Le valoriser, en prendre soin, le repenser en un modèle de pôle vivant me semble très avant-gardiste ».

Jeu…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi