fbpx

Cameroun Actuel

Delali Damessi réfute les propos controversés qui lui sont attribués dans l’émission « Le Chœur des Femmes »

La chroniqueuse de l’émission « Le Chœur des Femmes », Delali Damessi, a récemment démenti être l’auteure des propos qui lui sont attribués depuis hier, suscitant une vague de réactions sur les réseaux sociaux.

La controverse a éclaté lorsque plusieurs pages ont relayé des déclarations préjudiciables attribuées à Delali Damessi. Dans une vidéo largement partagée, elle aurait affirmé avoir le contrôle sur son corps, précisant que son mari n’a pas le droit de lui imposer quoi que ce soit, même si elle décide de le priver de relations intimes pendant des mois, tout en exigeant de lui qu’il reste fidèle.

Cette vidéo a provoqué un tollé sur la toile, entraînant une série de railleries, d’insultes et de critiques à l’encontre de la présentatrice.

Cependant, Delali Damessi a tenu à clarifier la situation à travers une nouvelle sortie vidéo et audio. Dans ses propos, elle exprime sa consternation face à la déformation de ses propos et à leur propagation massive par plusieurs comptes. Elle souligne le préjudice que cela lui cause personnellement et déplore la vague de messages haineux qu’elle reçoit depuis.

« Depuis plusieurs jours suite à la publication d’un extrait vidéo de l’une de nos émissions le chœur des femmes, plusieurs comptes ont déformé et relayé massivement une déclaration que je n’ai pas faite ! Des propos que je n’ai jamais tenus, je veux dire relayés sur plusieurs pages. Alors ces publications me portent préjudice à moi bien sûr, et je fais face à une vague de messages hai-neux que je ne souhaite à personne! Faites attention, vérifiez vos sources parce que ça peut porter préjudice à des gens et aujourd’hui c’est notamment mon cas. Vérifiez l’exactitude des informations que vous publiez. Je vous remercie », a-t-elle déclaré.

Néanmoins, cette clarification n’a pas entièrement apaisé les esprits de son auditoire, nombreux étant ceux qui souhaitent comprendre le contexte dans lequel ces propos auraient été tenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi