fbpx

Cameroun Actuel

Défilé du 20 mai : le SDF exprime son désaccord sur l’exigence de porter les effigies de Paul Biya

Défilé du 20 mai

Le Social Democratic Front (SDF), l’un des partis politiques autorisés à participer au défilé du 20 mai 2024 au Cameroun, se retrouve au cœur d’une controverse. Le directoire du parti a émis des directives, soulignant son attachement aux symboles nationaux tout en exprimant son désaccord sur l’exigence de porter les effigies du chef de l’État.

Dans un communiqué de presse, le chargé de la communication du SDF a précisé les consignes à suivre lors du défilé civil. Les membres du parti doivent respecter l’ordre d’alignement, incluant le drapeau national, le drapeau du parti, et d’autres éléments symboliques. Cependant, les effigies du chef de l’État, exigées par les autorités administratives, ne sont pas prises en compte dans cet alignement.

Cette décision a été vivement critiquée par le président régional du SDF pour le Sud, Felix Gildas Mbida Belinga, qui voit en cette exigence une tentative d’écarter le parti de la parade de la fête nationale. Le SDF étant un parti d’opposition au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), dont Paul Biya est le président, cette demande est perçue comme une incongruité.

Dans sa réaction, Felix Gildas Mbida Belinga a exprimé la « désolidarisation » du SDF sur cet aspect du défilé civil. Il a demandé aux autorités de présenter les dispositions légales ou règlementaires qui obligent les partis politiques à arborer les effigies du chef de l’État. En attendant des explications, le SDF recommande à ses membres de faire preuve de propreté, de discipline et de respect des emblèmes nationaux lors du défilé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi