fbpx

Cameroun Actuel

Déchéance : l’une des épouses de Jean Pierre Amougou Belinga expulsée du Palais d’Etoudi

Jean Pierre Amougou Belinga

La cérémonie des vœux du vendredi 05 janvier 2024, présidée par le chef de l’État, a rassemblé une pléiade de personnalités dirigeantes et hauts cadres de la République. Ministres, députés, dirigeants de sociétés, hauts fonctionnaires, magistrats, hommes d’affaires ainsi que des membres influents du RDPC et du cercle de Yaoundé étaient présents, soulignant leur importance dans la sphère dirigeante du pays.

Cependant, l’événement a été marqué par certaines absences remarquées, notamment celle de Ferdinand Ngoh Ngoh, proche collaborateur du président. Cette absence intervient dans un contexte où des révélations sur les réseaux sociaux ont impliqué Ferdinand Ngoh Ngoh dans des affaires sensibles, notamment des allégations liées à l’assassinat de Martinez Zogo. Cette accusation pourrait-elle être liée à l’éloignement du collaborateur de Paul Biya lors de cette cérémonie présidentielle ?

Les spéculations affluent quant aux raisons de ce retrait soudain de l’entourage présidentiel. Cette absence, interprétée comme un signe potentiel de tensions dans le cercle du pouvoir, suscite des interrogations sur les relations entre le président et son protégé.

Un autre point notable de cette cérémonie a été l’absence de l’épouse de Jean Pierre Amougou Belinga, nonobstant des tentatives de participation et de plaidoyer en faveur de son mari.

Selon les dires du journaliste Remy Ngono, l’une des épouses de Jean Pierre Amougou Belinga aurait été expulsée du Palais d’Etoudi. Ces absences et les polémiques qui les entourent ajoutent un éclairage intrigant sur les coulisses de la sphère politique camerounaise et soulèvent des questions quant aux dynamiques et aux tensions au sein des cercles de pouvoir du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi