fbpx

Cameroun Actuel

Décès du coureur kényan Charles Kipsang Kipkorir après la Course de l’Espoir

Le monde du sport est en deuil alors que le coureur kényan Charles Kipsang Kipkorir, 32 ans, est décédé après avoir participé à la 29e édition de la Course de l’Espoir du Mont Cameroun, où il a terminé à la 16e place dans la catégorie des hommes seniors.

Kipkorir s’est effondré plusieurs minutes après avoir franchi la ligne d’arrivée au stade Molyko, et malgré les efforts de l’équipe médicale pour le ranimer, ses jours n’ont pas pu être sauvés.

Les autorités avaient déjà remis les prix et les cadeaux aux vainqueurs lorsque sa mort a été confirmée à l’hôpital régional de Buea.

Le gouverneur du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai, a déclaré que les médecins ne savent pas encore ce qui l’a tué, bien que des rapports indiquent qu’il est décédé d’une crise cardiaque.

« Quand le ministre et moi avons quitté le stade, environ 30 minutes après, on nous a informés que lorsqu’il allait chercher son propre prix, il est tombé et s’est effondré. Ils l’ont transporté à l’hôpital régional, il était déjà décédé », a déclaré Okalia Bilai après sa visite à l’hôpital régional de Buea samedi soir.

« Nous ne pouvons pas dire exactement ce qui s’est passé. Mais il allait bien après la course. Il a parlé directement au président de la fédération, M. Motombi, qui a dit qu’il allait bien », a-t-il ajouté.

Kipsang était sur le point de remporter la course lorsqu’il s’est soudainement arrêté avant de reprendre. Il était le premier athlète à atteindre le sommet du Mont Cameroun et était salué par les médias alors qu’il prenait la tête pendant la descente.

Cependant, il a « disparu » à quelques kilomètres du point d’arrivée, laissant la voie libre au Camerounais Elvis Nsabinla, qui est devenu champion.

C’était la quatrième participation de Kipsang à la Course de l’Espoir du Mont Cameroun, où 19 athlètes kényans ont participé.

Kipsang Charles est le deuxième athlète kényan de renommée mondiale à décéder tragiquement en l’espace de deux semaines, après la mort de Kelvin Kiptum, détenteur du record mondial du marathon, dans un accident de la route au Kenya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi