fbpx

Cameroun Actuel

Décès de l'acteur noir américain Louis Gossett Jr. à 87 ans

L’acteur américain Louis Gossett Jr., premier comédien noir à remporter l’Oscar du meilleur second rôle masculin, est décédé à l’âge de 87 ans, ont rapporté vendredi les médias américains.

Il est décédé jeudi soir à Los Angeles de causes non précisées, selon sa famille citée par ces médias dont CBS.

Sollicités, ses représentants n’ont pas répondu dans l’immédiat.

Louis Gossett Jr. s’était vu attribuer l’Oscar en 1983 pour son interprétation d’un sergent instructeur dans le film « Officier et Gentleman ». Ce film lui a également valu un Golden Globe.

L’acteur – prolifique – a joué dans plus de 60 films, devenant le troisième acteur noir – après Hattie McDaniel et Sidney Poitier – à remporter un Oscar.

Louis Gossett a également joué dans de multiples séries télévisées dont la série culte « Roots », qui a attiré plus de 100 millions de téléspectateurs lors de sa « finale » en janvier 1977.

Le natif de New York, qui a annoncé en 2010 souffrir d’un cancer de la prostate, a cultivé une image de dur à cuire dans des films d’action, dont « Aigle de fer » (1986).

« De faucon à colombe »

Dans ses mémoires, « Acteur et Gentleman », il raconte ses débuts difficiles en tant qu’acteur noir, notamment son premier voyage à Los Angeles dans les années 1960, au cours duquel il a été arrêté par la police à quatre reprises lors d’un seul trajet en voiture.

Divorcé de sa troisième femme en 1992, Louis Gossett vivait à Malibu, en Californie. Il est père de deux fils.

Il est né à Brooklyn, New York, le 27 mai 1936, et a fait ses premières armes sur scène dans « Take a Giant Step », qui a été sélectionné comme l’un des dix meilleurs spectacles de Broadway de l’année 1953 par le New York Times.

Il a également joué dans les films « The Deep », « Blue Chips », « Daddy’s Little Girls », « Le Temple d’or (Firewalker) » et « Les Dents de la mer 3 ».

Louis Gossett a par ailleurs été nommé à six reprises pour un Emmy, le prix le plus prestigieux de la télévision, notamment pour son interprétation d’Anwar Sadat dans la série « Sadat », en 1983.

En 2015, il déclarait au magazine Variety, que son rôle dans le téléfilm, celui du dirigeant égyptien qui a fait la paix avec Israël, était son préféré.

« C’était un défi de jouer quelqu’un avec une telle histoire. Son esprit était très proche de celui de Mandela. Il est passé d’un faucon à une colombe », affirmait-il.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi