fbpx

Cameroun Actuel

Décès de Christian Grobet, figure de la gauche genevoise

L’ancien conseiller d’Etat genevois Christian Grobet est mort à l’âge de 82 ans, indique lundi la Tribune de Genève. L’avocat, qui a aussi été conseiller national, député et conseiller municipal, a occupé pendant près de 50 ans la scène politique genevoise.

Le nom de Christian Grobet est intimement lié à la défense des locataires. Cet avocat n’a eu de cesse de dénoncer les abus des milieux immobiliers, en lançant avec l’ASLOCA des initiatives populaires à tour de bras.

Mais Christian Grobet, figure emblématique de la gauche genevoise, était avant tout un homme d’Etat. Après avoir été conseiller municipal en Ville de Genève (1967-1970), député au Grand Conseil (1969-1981, 1994-2005 et 2013-2018) et conseiller national (1975-1982 et 1995-2003), il a accédé au Conseil d’Etat en 1981.

Le socialiste a dirigé pendant douze ans d’une main de fer le département des travaux publics. Il s’est opposé avec fermeté à ses collègues de droite alors majoritaires. Les positions de ce fin juriste étaient respectées. Ses adversaires politiques reconnaissaient en lui une grande maîtrise des dossiers.

En 1987, Christian Grobet se lance dans la course au Conseil fédéral pour remplacer le Neuchâtelois Pierre Aubert. Mais le groupe parlementaire socialiste lui préfère un autre Neuchâtelois, René Felber, qui est moins ancré à gauche que le Genevois.

Virage à gauche

Homme fort des socialistes genevois jusqu’en 1993, Christian Grobet claque bruyamment la porte du parti, car sa formation lui refuse la possibilité de briguer un quatrième mandat à l’exécutif cantonal. Il se tourne alors vers l’extrême gauche en ralliant les rangs de l’ex-Alliance de Gauche.

Ce virage à gauche lui permet de continuer sa carrière politique. Il est élu en 1993 au Conseil national où il siège jusqu’en 2003 ainsi qu’au Grand Conseil jusqu’en 2005. Sa formation rate alors le quorum et la gauche de la gauche est éjectée du Grand Conseil.

Pour les retraités

Cet échec ne le met pas au tapis. L’infatigable défenseur des plus démunis se lance en 2008 avec succès dans l’aventure de la Constituante. Il y siège sous les couleurs de l’Association de défense et de détente de tous les retraités et des futurs retraités (AVIVO).

Christian Grobet s’est aussi illustré en menant à bout de bras la campagne pour l’initiative de l’AVIVO visant à stopper la hausse des tarifs des TPG. Contre toute attente, le peuple l’a…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi