fbpx

Cameroun Actuel

Décentralisation : le Conseil Régional du Sud plus proche des populations en 2024

Conseil Régional du Sud

La septième session ordinaire du Conseil Régional du Sud consacrée au débat d’orientation budgétaire s’est tenue à Ebolowa le 21 Décembre 2023. Une occasion pour le Président de l’institution régionale d’annoncer de belles perspectives d’avenir.

A l’heure des bilans pour le compte de l’année 2023, le Conseil Régional du Sud se satisfait largement des avancées notoires enregistrées dans le cadre du plein épanouissement des populations. L’institution régionale tient le bon bout malgré la modicité des moyens disponibles. L’enveloppe de quatre milliards huit cent millions de FCFA pour l’exercice budgétaire 2023, a eu un écho favorable auprès des populations.

Cet argent a été utilisé pour l’acquisition d’une deuxième vague d’engins de génie civil, la construction d’une case traditionnelle dans chaque chef-lieu de département, l’acquisition des équipements audiovisuels, la construction et l’équipement de quatre centres d’excellence de production agricole, l’aménagement d’un site touristique et des loisirs à l’arrière de l’hôtel Bengo,l’appui au Centre Hospitalier Régional d’Ebolowa, des appuis multiformes accordés aux microprojets et aux associations sportives et culturelles, la tenue régulière des sessions du Conseil Régional du Sud.

A la lecture de ce bilan jugé élogieux, les conseillers régionaux sont unanimes la troisième borne du mandat de l’exécutif régional s’achève sous une note de satisfaction générale. Pour Emmanuel Mve Elemva le Président du Conseil Régional du Sud  » les conseillers régionaux doivent faire un cadrage c’est-à-dire donner des orientations que nous devons prendre en compte pour l’élaboration de ce budget. Nous avons préparé un projet de cadrage budgétaire qui est est ainsi soumis à l’organe délibérant. Ce projet doit absolument refléter les attentes des populations à la base « .

Mention spéciale pour l’exécutif régional

Inscrite à l’école de la bonne gouvernance, le Conseil Régional du Sud s’arrime aux normes modernes de gestion qui lui permettent d’apprécier la soutenabilité budgétaire et envisager les prévisions des hypothèses objectives. Tous les indicateurs économiques sont donc réunis pour un budget réalistes et taillé à la mesure des projets d’envergure envisagés en 2024. Des choix stratégiques et opérationnels qui intègrent les aspects du contexte national et international. Dans cette logique l’encadrement de la filière cacao va se poursuivre au regard des belles embellies enregistrées ces derniers mois avec le cacao classé à l’indice 2000 dans la Région du Sud.

Rester en droite ligne du pacte social

Dans une hypothèse plus optimiste les prévisions et les orientations budgétaires du Conseil Régional du Sud pour l’exercice 2024 pourront à coup sûr être revues à la hausse. La programmation économique et budgétaire à moyen terme du Conseil Régional à d’ailleurs fait l’objet de deux exposés sur les droits et obligations des conseillers régionaux.

Toutes choses qui démontrent à suffisance la détermination qui est celle du Conseil Régional du Sud à satisfaire les besoins prioritaires et essentiels des populations. Raison pour laquelle le Président du Conseil Régional du Sud et le Secrétaire Général des Services du Gouverneur du Sud ont engagé les conseillers régionaux à mettre un point d’honneur sur les grands axes qui seront attribués à ce budget.

Selon Emmanuel Mve Elemva, « les objectifs de la politique budgétaire de la Région du Sud pour les années à venir découlent à la fois du Plan Régional de Développement et des résolutions pertinentes du forum socio-économique et culturel de Kribi en convergence avec la Stratégie Nationale de Développement la SND-30. Plusieurs secteurs seront impactés« .

L’exécutif régional s’attelle donc à respecter ses multiples engagements envers les populations.

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi