fbpx

Cameroun Actuel

Cynthia Elisabeth à Aïcha Kamoise : « Mes ex au moins sont présentables. On a vu ta part ici. Bouchman »

Ca chauffe sur la toile entre Cynthia Elisabeth et aicha Kamoise. Tout le méta est en ébullition depuis l’affaire sur la séparation de Fingon tralala et Noelle Kenmoe. En effet, Cynthia Elisabeth a aussi fait la une de tout Facebook.

Suite à sa séparation avec le comédien Donal C. Ayissi. Cependant, elle fait une sortie sur Facebook dans le but de soutenir la cause de Noelle. Chose que la blogueuse Aicha Kamoise ne conçoit pas. Tout Facebook connait Aicha Kamoise comme étant celle qui déballe tout sur les vies des influenceurs et célébrités. Son slogan est : « Lorsque quelque chose vient me trouver sur Facebook, j’ai le droit, le devoir et même l’obligation de donner mon avis ».

Des commentaires moqueurs d’Aicha Kamoise sous le poste de Cynthia Elisabeth. Chose qu’elle ne digère pas et tire violemment sur Aicha Kamoise. Les deux femmes victimes de « goumin » se donnent en spectacle sur Facebook . Aicha Kamoise viendra répondre  » Une blessée de guerre wai Seigneur c’est mieux je go touma ma chose avec mon ex hein les nouveaux gars font mal au cœur ». Cynthia Elisabeth réplique en ces mots : « Mes ex au moins sont présentables on a vu ta part ici bouchman ».

Les internautes amusés par les réactions de Cynthia Elisabeth et Aicha Kamoise ajoute de l’huile sur le feu

Nombreux sont les couples célèbres qui se séparent ces derniers temps. Une intrigue est créé autour de ceci. La série « Madame Monsieur » saison 4. Ceci, avec des personnages qu’on connait tous. Ainsi, Il s’agit Blaise option et sa pièce unique, Biscuit de mer et Mvemba, Cynthia Elisabeth et Donald C. . Sans oublier Noelle et Fingon. Toutefois, le slogan de cette « nouvelle série » est « quatre couples, quatre histoires liées : tous séparés après la naissance de leurs filles respectives ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi