fbpx

Cameroun Actuel

Crise financière à la Fécafoot : les clubs en attente de subventions, joueurs sans salaires depuis des mois

Depuis l’arrivée de Samuel Eto’o à la présidence de la Fécafoot, les attentes étaient grandes, mais la situation financière des clubs de football camerounais semble s’être détériorée davantage. Alors que la seconde phase des championnats pro se profile, aucun club n’a reçu de subvention de la part de la Fécafoot.

Les présidents de clubs, qui comptaient sur les fonds issus des partenariats publicitaires pour cette mi-saison, se retrouvent dans une impasse. Leur sollicitation auprès de la Fécafoot pour obtenir les sommes dues en termes de sponsoring maillot et autres partenariats est accueillie avec indifférence, laissant les clubs dans une situation financière précaire.

Malgré l’affichage des logos des sponsors du championnat sur leurs maillots, les clubs n’ont toujours pas reçu les fonds promis. Cette situation suscite l’incompréhension parmi les responsables de clubs qui déplorent l’absence de retombées financières malgré leur engagement publicitaire.

Cette crise financière impacte directement les joueurs qui ne perçoivent pas leurs salaires, certains étant confrontés à des difficultés pour subvenir à leurs besoins essentiels. Dans cet environnement où les charges s’accumulent pour les clubs, les entreprises hésitent à investir, affectant la qualité globale du spectacle sportif.

Des voix s’élèvent pour exhorter les clubs à revoir leur modèle économique et à saisir de nouvelles opportunités. Olivier Onana, marketiste, souligne l’urgence d’une réelle structuration du football camerounais et appelle les présidents de clubs à explorer des modèles économiques plus durables pour assurer la viabilité financière.

Toutefois, la situation reste critique pour les clubs qui dépendent des subventions pour fonctionner. Les espoirs reposent désormais sur la Fécafoot pour un déblocage rapide des fonds promis, indispensable pour la stabilité financière des clubs et le bon déroulement du championnat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi