fbpx

Cameroun Actuel

Crise Cameroun-Tchad : Paul Biya dépêche Ferdinand Ngoh Ngoh à N’Djamena

Le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence du Cameroun, a quitté l’aéroport international de Nsimalen ce 26 avril 2023 à destination de la capitale tchadienne.

L’envoyé spécial du président camerounais Paul Biya est en route pour la capitale tchadienne. Le ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République du Cameroun va rencontrer le président de la République tchadien, président de la transition, Mahamat Idriss Deby Itno.

Cette visite survient au moment où les deux « pays frères », sont confrontés à ce qui est considéré comme une crise diplomatique. Il y a quelques jours, le Tchad a rappelé son ambassadeur au Cameroun pour consultation suite à la : « la prétendue acquisition des actifs de l’ex-Esso par la nébuleuse Savannah Energy. »

Dans un communiqué de la présidence du Tchad, N’Djamena dit avoir informé le Cameroun des : « agissements inamicaux et contraires aux intérêts du Tchad posés par ses représentants dans les conseils d’administration de Cotco et Totco. » Dans le même document, le secrétaire général de la présidence du Tchad, Gali Ngothe Gata, accuse les autorités camerounaises de n’avoir pas donné suite à plusieurs lettres.

Ce qui choque le Tchad dans cette affaire, rapportent certaines sources au sein du gouvernement, c’est : « la signature d’un accord prévoyant la cession par une filiale de Savannah Energy PLC de 10% du capital social de Cameroon Oil Transportation Compagny S.A (COTCO) » En contradiction avec les conventions et les statuts de Cotco, à la société nationale des Hydrocarbures (SNH) du Cameroun.

« Le Tchad, se trouve une fois de plus, dans l’obligation de défendre ses intérêts et sa respectabilité et dénonce les agissements répétés du Cameroun et de ses représentants qui mettent à mal, dans ce dossier en Cemac, les relations entre les (02) pays », se lamente le Tchad.

Cette visite de travail du ministre camerounais, Ferdinand Ngoh Ngoh, devrait permettre aux deux pays d’échanger sur les points de discorde afin de revenir à de meilleurs sentiments.

Il est à préciser que c’est la première fois que le Tchad et le Cameroun sont confrontés à une crise diplomatique de cette envergure.

Journal du Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi