fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : une femme tuée par des séparatistes pour avoir vendu des boissons à des militaires

Les régions anglophones du Cameroun continuent de faire face à une violence persistante de la part des combattants séparatistes du NOSO. Mercredi dernier, une femme d’affaires du nom de Nawain Marceline Bih a été tragiquement tuée à Belo, dans la région du Nord-Ouest, pour avoir vendu des boissons à des officiers militaires camerounais. Cette exécution sommaire est l’un des nombreux cas de violence perpétrés par les séparatistes d’Ambazonia sur des civils dans les régions anglophones du pays au cours des dernières semaines.

Selon une source locale, les séparatistes avaient averti et menacé à plusieurs reprises Mme Bih de ne pas vendre de boissons aux militaires qui assurent la sécurité dans la région. Malheureusement, elle a défié ces avertissements, ce qui a conduit les combattants de l’Ambazonie à la kidnapper et à l’emmener dans un lieu inconnu. Quelques heures plus tard, son corps sans vie a été retrouvé. Les habitants de Belo, indignés par cet acte violent, expriment leur mécontentement face à cette guerre qui a pris pour cible des civils innocents.

Les régions anglophones du Cameroun sont actuellement en proie à une situation de conflit armé depuis six ans. Les groupes de défense des droits de l’homme ont également accusé à la fois l’armée et les séparatistes d’avoir ciblé des civils à plusieurs reprises au cours de ce conflit. Cette escalade de violence a conduit une coalition de groupes de défense des droits et d’organisations de la société civile camerounaise à condamner ces récentes tueries et à appeler au dialogue entre le gouvernement et les séparatistes.

Les conséquences de ce conflit sont dévastatrices pour la population locale. Les habitants des deux régions anglophones expriment leur lassitude face à la perte quotidienne de leurs proches et à la compromission de l’avenir de leurs enfants en raison du boycott des écoles. Ils demandent que leurs vies soient épargnées et que les autorités prennent des mesures pour mettre fin à cette guerre inutile.

Il est essentiel de rappeler que les affaires n’ont pas de couleur et que la violence ne peut jamais être justifiée. Les civils innocents ne devraient jamais être pris pour cible dans un conflit armé. Il est donc crucial que le gouvernement et les séparatistes engagent un dialogue constructif afin de trouver une solution pacifique à cette crise qui a déjà coûté trop de vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi