fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : nouvelle attaque meurtrière dans l’arrondissement de Buea

L’arrondissement de Buea a de nouveau fait la une des journaux vendredi 15 septembre 2023, après qu’un groupe armé soupçonné d’être des combattants séparatistes a ouvert le feu sur une voiture privée se dirigeant vers le cœur de l’arrondissement.

« L’incident vient de se produire à Mile 16, ces deux hommes se rendaient à Buea lorsqu’ils ont été attaqués par des Ambazoniens qui les ont tués. Ils ont déclaré qu’il n’y aurait aucun mouvement jusqu’à samedi« , a déclaré une personne ayant connaissance de l’incident.

Les deux victimes venaient de Douala, la capitale économique du Cameroun. Ils se dirigeaient vers Buea lorsque les séparatistes sont sortis des buissons et ont ouvert le feu sur eux. Ils sont morts sur le coup.

Cet incident fait suite à la mort de trois hommes à Muea, un quartier de Buea. Les hommes, se faisant passer pour des forces du Fako Mountain Lions, ont déclaré qu’ils appliquaient un confinement initié par les séparatistes de la diaspora pour empêcher la reprise des cours.

Des incidents ont également eu lieu à Kumba 3, où un homme a été tué par une balle perdue, et à Limbe, où un motard a été tué par une explosion en septembre.

Deux chauffeurs ont été tués à Ikiliwindi cette semaine et leur voiture a été incendiée. Un survivant a réussi à échapper à cette attaque par pur hasard.

Ces récents événements témoignent de la violence persistante dans la région du Sud Ouest et soulignent la nécessité d’une action urgente pour rétablir la sécurité et la stabilité. Les autorités locales doivent travailler en étroite collaboration avec les forces de sécurité pour identifier et traduire en justice les responsables de ces attaques. La population doit également être sensibilisée aux mesures de sécurité et encouragée à signaler toute activité suspecte aux autorités compétentes.

Il est essentiel de mettre fin à la spirale de violence et de trouver une solution pacifique et durable à la crise actuelle. Le dialogue et la médiation doivent être privilégiés pour résoudre les différends et répondre aux préoccupations légitimes de toutes les parties impliquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi