fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : le maire d’Ekondo Titi contredit le préfet du Ndian sur le retour de la sécurité dans le département

Crise anglophone.

Utam Margaret Ndiba, maire de la subdivision d’Ekondo Titi dans le département du Ndian, région du Sud-Ouest du Cameroun, a fustigé la population locale pour son manque de collaboration avec les forces de sécurité. Cette affirmation a été faite au cours d’une récente tournée de « paix » orchestrée par le préfet du Ndian.

Exprimant ses inquiétudes quant à la situation sécuritaire précaire dans le département, la maire Utam Margaret a pointé un doigt accusateur sur les résidents, les tenant pour responsables de ne pas signaler les incidents et de ne pas coopérer avec les forces de sécurité en place. Lors d’une réunion avec la population locale, elle a déclaré : « Combien de rapports avez-vous transmis aux forces de sécurité pour collaborer avec elles ? Pour qu’elles sachent que ce qui vient de vous est quelque chose dont elles auront la réponse lorsqu’elles le demanderont ».

Pour sa part, le préfet Gilbert Guibai Baldena, a exhorté la population à lutter activement contre les combattants séparatistes. Il a présenté des mesures spécifiques : « Pour terroriser les terroristes, il faut parler d’une seule voix, mettre fin au terrorisme, s’enrôler dans des groupes d’autodéfense. Dire non à la ville fantôme, cesser de financer le terrorisme, dire non.

Paradoxalement, les responsables de la sécurité et de la défense ont récemment déclaré que la situation sécuritaire « s’améliore » grâce au soutien de la population. Le colonel Onambele Louis, le plus haut responsable de l’armée dans la région, a fait part de son point de vue en affirmant : « Aujourd’hui, la situation en matière de sécurité est calme et s’améliore. Nous soutenons notre population, qui nous donne beaucoup d’informations à ce stade. La situation s’améliore donc », lors d’une réunion conjointe d’évaluation de la sécurité présidée par le chef d’état-major de l’armée camerounaise, le général René Claude Meka.

Les habitants d’Ekondo Titi dans l’embarras

Ekondo Titi est confrontée à de nombreux défis depuis le début de la crise anglophone dans les régions du Nord et du Sud-Ouest du Cameroun. Depuis des années, les habitants réclament une solution durable à la crise qui a coûté la vie à de nombreuses personnes dans l’arrondissement.

Cependant, ils se trouvent pris dans un dilemme alors qu’ils naviguent entre les instructions de l’administration et celles des combattants séparatistes. La population locale, consciente de sa sécurité, est souvent paralysée par ce dilemme, même si le gouvernement attend une coopération avec les forces de sécurité, ce qui a parfois eu des conséquences tragiques.

L’incident malheureux le plus récent dans la division du Ndian a été l’attaque par des combattants séparatistes du domaine de Lobe de Pamol Plantations le dimanche 17 septembre 2023. La direction de Pamol a confirmé l’attaque, l’attribuant à des « hommes armés inconnus » dans un communiqué publié le 18 septembre et signé par son directeur général, Mbile Tapea Solomon.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi