fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : des soldats tuent six civils à Kedjom Keku (Big Babanki)

Six hommes, dont un chef de quartier et des jeunes garçons, arrêtés par les forces de sécurité à Kedjom Keku (Big Babanki), ont été tués. selon Mimi Mefo Info, le drame s’est produit le vendredi 16 juin 2023 à Bambui Mile 12, dans l’arrondissement de Tubah, à quelques mètres de Big Babanki.

« Ils ont été arrêtés le week-end à Big Babanki et ils ont été emmenés à Bamenda où ils ont été tués« , a déclaré une source à nos confrères. Les victimes, qui sont toutes des civils, ont été accusées d’avoir des liens avec les séparatistes.

«Ils ont été accusés d’avoir eu des relations avec des combattants d’Amba. Aucun d’entre eux n’était Amba, c’étaient des civils », apprend-on.

Parmi les victimes se trouve un faiseur de rois dont nous avons obtenu le nom de Tsam, un faiseur de rois populaire près du village Fon de Big Babanki, le chef de quartier de Mughi, Promise et Ezikel, un cycliste. Ezéchiel laisse derrière lui un jumeau âgé de deux ans.

Le calme n’est pas encore revenu à Babanki, après que les séparatistes aient enlevé et torturé des femmes âgées pour avoir protesté contre un prélèvement fiscal mensuel sur les villageois, pour financer la quête en cours de l’indépendance des régions anglophones du Cameroun.

Des soldats ont ensuite été déployés dans le village après que le chef traditionnel ait demandé un renforcement de la sécurité. Il y a des tensions à Kedjom Keku car les séparatistes ont bloqué les routes reliant Bamenda et le département de Boyo via Babanki.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi