fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : des séparatistes d’Ambazonie torturent un civil à Muyuka (Sud-Ouest)

Muyuka

Une vidéo troublante circulant en ligne montre la torture d’un civil par des séparatistes se revendiquant des Forces de Défense de l’Ambazonie (ADF) de Muyuka, provoquant une vague d’horreur et de colère parmi les Camerounais. Les images explicites, associées aux accusations infondées portées contre la victime, Ngang Musongong, un employé de la mairie, ont déclenché une condamnation généralisée.

« Ce sont les Forces de Défense de l’Ambazonie de Muyuka, dans le département du Fako », déclare une voix glaçante en anglais pidgin au début de la vidéo. La scène montre ensuite Ngang, ligoté et ensanglanté, sa confusion palpable alors qu’il se présente et évoque deux décennies de service au conseil de Muyuka. S’ensuit un interrogatoire cruel, détournant son travail dans un récit sans fondement de trahison, le présentant comme un collaborateur du gouvernement même que les ADF prétendent combattre.

« Tu travailles avec la République », accuse la voix, faisant référence au gouvernement camerounais, « après que nous les avons interdits de fonctionner dans notre marché… en les menant dans des endroits où ils tuent des combattants Ambazoniens ». Le silence de Ngang parle à lui seul, en contraste évident avec les affirmations extravagantes.

Ce n’est pas la première fois que les séparatistes d’Ambazonie, et spécifiquement les ADF dirigées par Ayaba Cho Lucas, basé en Norvège, ciblent des civils innocents. Ces dernières semaines ont été marquées par des atrocités similaires, notamment l’exécution publique de deux hommes à Guzang, qualifiés de « Black Legs » – traîtres à leurs yeux. Ces actes brutaux, dénués de tout semblant de justice, mettent en lumière un modèle troublant de mépris pour la vie humaine et les droits fondamentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi