fbpx

Cameroun Actuel

Corée du Nord prête à "anéantir" la Corée du Sud en cas d'attaque

Kim Jong-un a ordonné aux responsables militaires nord-coréens d' »anéantir » la Corée du Sud et les Etats-Unis dans le cas où ces pays initieraient une confrontation armée, a rapporté lundi KCNA. Il a rencontré dimanche à Pyongyang les principaux chefs de l’armée.

« Si l’ennemi opte pour une confrontation et une provocation militaire contre la [République populaire démocratique de Corée], notre armée doit lui porter un coup mortel pour l’anéantir complètement en mobilisant tous les moyens les plus puissants (…) sans un moment d’hésitation », a déclaré le dirigeant nord-coréen, selon l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Dans un long discours tenu le même jour au terme d’une grand-messe de fin d’année fixant les orientations stratégiques du pays, le numéro un nord-coréen a lancé de nouvelles menaces de frappes nucléaires contre Séoul et ordonné l’accélération des préparatifs militaires en vue d’une « guerre » pouvant « être déclenchée à tout moment » sur la péninsule coréenne, d’après la même source.

Kim Jong-un a accusé Washington de « divers types de menaces militaires » et ordonné de « mobiliser tous les moyens et forces physiques, y compris la force nucléaire, en cas d’urgence », contre la Corée du Sud.

« Situation de crise »

Le dirigeant a affirmé ne plus rechercher la réconciliation et la réunification avec le Sud, soulignant la « situation de crise persistante et incontrôlable » qui, selon lui, a été déclenchée par Séoul et Washington.

Les deux alliés ont renforcé leur coopération en matière de défense face à une série record d’essais d’armement de Pyongyang en 2023.

Lundi, le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a promis de tenir à distance les provocations militaires de Pyongyang au moyen d’un système étendu de dissuasion conjoint avec Washington, dont la mise en oeuvre est prévue pour le premier semestre 2024.

Ce système « dissuadera fondamentalement toute menace nucléaire » ou de missile émanant de la Corée du Nord, a déclaré M. Yoon lors de son discours du Nouvel An.

En 2023, Pyongyang a mis sur orbite un satellite de reconnaissance militaire, gravé dans sa constitution son statut de puissance nucléaire et testé le missile balistique le plus puissant de son arsenal.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi