fbpx

Cameroun Actuel

Contrairement au cas Fally Ipupa, aucun artiste camerounais ne s’est indigné de l’invitation de Davido au Cameroun en décembre

La star de l’afrobeat nigérian Davido sera la tête d’affiche d’un grand concert de fin d’année organisé par Orange Cameroun le 24 novembre au stade omnisport de Bepanda. L’événement coïncide avec le lancement du service Max it Africa d’Orange Cameroun, qui offre aux Camerounais la possibilité de gagner des cadeaux.

Davido, artiste aux multiples récompenses, partagera la scène avec la légende camerounaise Petit Pays. Malgré l’ampleur de l’événement et le retour de Davido au Cameroun, aucun artiste local n’a exprimé son opposition ou ses inquiétudes, contrairement à ce qui s’est passé récemment lors de l’annonce de la visite de l’artiste congolais Fally Ipupa.

Notamment, lorsque Camtel a dévoilé son projet de faire venir Fally Ipupa au Cameroun pour un concert de fin d’année et le lancement du produit Blue, les artistes camerounais, en particulier Lady Ponce, ont protesté avec véhémence contre cette décision, citant la négligence des talents locaux en faveur d’artistes étrangers bien rémunérés.

La rémunération de Davido pour l’événement à venir n’a pas encore été révélée, mais on s’attend à ce qu’elle soit substantielle. Le silence des artistes camerounais soulève des questions sur le concept 80/20, qui a suscité la controverse dans le passé lorsque des artistes nigérians ont reçu des salaires plus élevés que leurs homologues locaux.

L’absence d’opposition à la présence de Davido suggère un changement potentiel dans l’attitude des artistes camerounais, signe d’une acceptation croissante des têtes d’affiche internationales invitées par les grandes entreprises pour des concerts et des lancements de produits.

Curieusement, Lady Ponce, qui s’était déjà inquiétée du fait que Petit Pays n’était pas invité à des événements, n’a pas contesté publiquement la participation de Davido. Les spéculations vont bon train pour savoir si son silence est lié à l’inclusion de Petit Pays ou si les questions relatives au salaire de Davido restent en arrière-plan.

Alors que le compte à rebours du concert Orange Cameroun a commencé, le silence des artistes camerounais soulève des questions intrigantes sur l’évolution de l’industrie musicale dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi