fbpx

Cameroun Actuel

Collège Catholique Bilingue Saint Benoit de Yaoundé : un enseignant accusé d’agression sexuelle licencié 

Le Collège Catholique Bilingue Saint Benoit de Yaoundé a pris la décision d’expulser Onana Ndongo Christian Joseph, qui occupait le poste de Maître de Discipline et d’enseignant en mathématiques, suite à des allégations d’agression sexuelle émanant d’élèves.

Cette décision d’expulsion de Joseph, qui exerçait une double fonction au sein de l’établissement, a été prise après des consultations entre les administrateurs de l’école et les parents des élèves concernés.

Selon les témoignages des élèves impliqués, le maître de discipline a été accusé de s’engager de force dans des comportements sexuels inappropriés, en particulier en les contraignant à des actes avec ses organes génitaux.

Onana Joseph a vigoureusement nié les accusations, affirmant que les élèves l’avaient intentionnellement provoqué en se déshabillant en sa présence et en essayant de le séduire.

Le directeur du Collège Catholique Bilingue Saint Benoit, Konan Jacques, a publié une déclaration divulguant que, malgré l’expulsion du maître de discipline accusé, des investigations sur l’affaire sont en cours.

La déclaration précisait : « Suite aux graves accusations portées contre M. Ndongo Onana Christian Joseph, enseignant de mathématiques et maître de discipline, le Principal du Collège Catholique Bilingue Saint Benoit a rencontré les parents des élèves le mercredi 13 décembre 2023. Le but de cette réunion était de faire la lumière sur ces accusations. En attendant les conclusions des enquêtes en cours, l’école a suspendu le maître de discipline de ses fonctions, ainsi que de ses responsabilités d’enseignant. »

Le directeur, au nom de l’administration de l’école, a assuré aux parents que le collège « reste un environnement propice à l’éducation globale des élèves et un lieu où toutes les préoccupations soulevées sont prises en compte. »

Cet incident met en lumière une tendance préoccupante de victimes d’abus sexuels par des enseignants et des administrateurs dans les établissements éducatifs.

Dans un contexte plus large, la question des abus sexuels dans les écoles semble être une préoccupation croissante, non seulement au Cameroun mais également dans des pays voisins comme le Nigeria. Récemment, le gouvernement nigérian a pris des mesures décisives en fermant un établissement où une enseignante était accusée d’avoir violé un élève de trois ans, suscitant des discussions sur la nécessité d’une approche globale pour traiter de tels cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi