fbpx

Cameroun Actuel

Charles III prononce son premier discours du trône

Nintendo a relevé mardi ses prévisions annuelles, confiant dans ses ventes de jeux vidéo, notamment de la franchise Mario, pour soutenir celles de sa console Switch vieillissante, alors que le groupe japonais entretient le mystère sur sa prochaine machine.

Fort des performances au box-office du film « Super Mario Bros », sorti au printemps et devenu le 16e long métrage le plus lucratif de l’histoire, le groupe a souligné dans un communiqué l’impact positif de ce carton au cinéma sur ses ventes de jeux.

« Nintendo sort de nombreux remakes au sein de cette franchise pour profiter et prolonger les avantages synergiques du film », a commenté l’analyste Takeshi Koyama dans une récente note de Mizuho Securities.

La firme de Kyoto (ouest du Japon) a, en effet, dévoilé en septembre une série de titres aux sorties prévues dans les prochains mois, dont beaucoup de versions remises au goût du jour d’anciens jeux dans le monde de Mario, comme « Mario vs Donkey Kong », « Luigi’s Mansion 2D » ou « Paper Mario: La Porte millénaire ».

Le groupe mise également sur des titres originaux dans ce même univers, avec la sortie fin octobre du jeu de plateforme « Super Mario Bros. Wonder », et un autre centré sur la princesse Peach prévu pour mars prochain.

L’objectif est « de sortir continuellement de nouveaux titres afin (…) de dynamiser les ventes de consoles », a expliqué la société, qui a marginalement relevé mardi son objectif annuel de ventes de jeux à 185 millions d’unités.

Les effets positifs de la baisse du yen devraient également doper ses ventes hors Japon.

Nombreuses rumeurs

Pour l’ensemble de son exercice 2023/24, qui se terminera fin mars prochain, Nintendo table désormais sur un bénéfice net en recul resserré de 3% sur un an, à 420 milliards de yens (2,5 milliards de francs) contre une prévision précédente de 340 milliards de yens.

L’entreprise s’attend à un bénéfice opérationnel presque inchangé sur un an, à 500 milliards de yens, au lieu de 450 milliards de yens prévus jusque-là. Elle anticipe aussi des ventes en léger recul de 1,4%, à 1580 milliards de yens, au lieu d’une baisse de 9,5% estimée précédemment.

Mais un gros point d’interrogation persiste sur sa future console, seule à pouvoir empêcher les résultats du groupe de s’effondrer au-delà des prochains mois.

Depuis plusieurs années, de nombreuses rumeurs courent au sujet de celle qui succédera à la Switch, sortie en 2017 et…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi