fbpx

Cameroun Actuel

Chariot Hôtel de Buea ravagé par un Incendie : les pertes estimées à 2,5 milliards de FCFA

Un violent incendie a frappé le Chariot Hotel à Buea ce mercredi 6 décembre, occasionnant des pertes estimées à 2,5 milliards de francs CFA, selon le responsable des relations publiques de l’hôtel, Sanga Theophlius.

Les flammes ont englouti l’entrepôt de l’hôtel où étaient stockés des approvisionnements inestimables et des matériaux de rénovation.

Parmi les matériaux, on compte un stock de carrelages, de pots de toilette, de téléviseurs, de tôles, de climatiseurs, de réfrigérateurs et de nombreux autres équipements destinés aux travaux de rénovation en cours à l’hôtel.

Des témoins affirment que l’incident s’est produit vers 13 heures et que les efforts pour arrêter les flammes ont été vains en raison de l’absence d’une brigade de pompiers.

La directrice générale de l’hôtel, Kungang Victorine, partage son désarroi en relatant le moment où elle a été informée de l’incendie.

« J’étais dans mon bureau lorsque j’ai entendu des gens appeler et m’alerter qu’il y avait le feu. Immédiatement après avoir entendu le mot feu, je me suis dirigée vers la cuisine car c’est ce que je pensais, mais au lieu de cela, j’ai vu des gens se précipiter vers l’entrepôt principal, et mon cœur a lâché », a-t-elle déclaré au journal The Post.

Mabepoh Simon Fanteh, un agent de sécurité de l’hôtel, a été l’un des premiers témoins de l’incident.

Il a décrit sa réaction en voyant les flammes : « J’étais à mon poste de sécurité lorsque j’ai entendu des gens appeler à l’aide et crier autour de la zone du magazine. Je ne savais pas ce qui se passait jusqu’à ce que je voie une épaisse fumée sortir du magazine. J’ai essayé d’appeler les pompiers, mais on m’a dit que Buea ne dispose pas de ce service ».

La situation a été aggravée par l’absence de pompiers à Buea et dans ses environs.

Face à ce problème, l’hôtel a sollicité l’aide de la communauté locale, utilisant des pompes à eau et même achetant des boules d’extincteur pour combattre les flammes.

Cet entrepôt, considéré comme le cœur des opérations du Chariot, abritait des produits essentiels, notamment des matériaux de construction, des appareils électroménagers et des fournitures pour l’hôtel.

En quelques heures, tout a été réduit en cendres. Les flammes ont endommagé considérablement le toit de l’entrepôt mais ont été contenues avant d’atteindre les bâtiments voisins.

Le soir même, le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai, a visité le complexe hôtelier pour évaluer l’incendie.

Bien que la cause principale de l’incendie n’ait pas pu être déterminée, des soupçons pointent vers des dysfonctionnements électriques.

Alors que le Chariot Hotel fait face aux conséquences de cet incident dévastateur, des questions persistent sur l’absence d’une unité de lutte contre les incendies à Buea malgré les nombreux incidents enregistrés dans la ville chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi