fbpx

Cameroun Actuel

C’est officiel : le tarif du taxi passe de 300 FCFA à 350 FCFA de jour, et de 350 FCFA à 400 FCFA la nuit

Au Cameroun, une revalorisation significative des tarifs de transports urbains, notamment les taxis, ainsi que des tarifs péri-urbains et interurbains a été annoncée par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. La hausse, fixée à 16,66%, intervient en réponse au réajustement de 15% des prix des carburants à la pompe, en vigueur depuis le 3 février dernier.

Selon le communiqué rendu public le 26 février 2024, les tarifs de transports urbains en taxi connaissent une augmentation, passant de 300 FCFA à 350 FCFA pour le ramassage de jour, et de 350 FCFA à 400 FCFA la nuit. Les dépôts, quant à eux, sont passés à 3 000 FCFA le jour et 3 500 FCFA la nuit. Les tarifs de nuit sont applicables entre 22h et 05h. Il est à noter que des tarifs plafonds spécifiques sont fixés pour les élèves, les étudiants, et les personnes à mobilité réduite en fonction de leur situation.

Pour le transport péri-urbain et interurbain (car et autobus), une nouvelle grille tarifaire a également été instaurée. Les enfants de 0 à 7 ans voyagent gratuitement, tandis que les tarifs varient pour les autres catégories d’âge, avec des coûts allant de 8 FCFA à 16 FCFA par kilomètre, en fonction de l’âge du passager.

Cette hausse des tarifs s’inscrit dans le cadre des mesures d’accompagnement des pouvoirs publics suite au réajustement des prix des carburants. Le gouvernement justifie cette deuxième hausse en un an en citant « la nécessité de résorber les contraintes budgétaires croissantes auxquelles l’État est confronté et d’éviter les tensions dans l’approvisionnement du marché national en produits pétroliers ».

Il est important de souligner que cette décision gouvernementale intervient après que certains transporteurs avaient déjà appliqué, de manière unilatérale, une hausse des prix sur le terrain malgré les avertissements du gouvernement. La revalorisation des tarifs suscite des préoccupations parmi les usagers et soulève des interrogations sur l’impact économique de ces ajustements dans le quotidien des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi