fbpx

Cameroun Actuel

Ce pays africain retombera en récession en 2023, selon le FMI

Le Fonds monétaire international prédit que la Guinée équatoriale, le plus petit membre de l’OPEP en termes de capacité, se dirige vers une nouvelle récession cette année. L’économie du pays pourrait se contracter jusqu’à 7,8 %, après une croissance de 3,2 % en 2022, selon le rapport du FMI.

Ce ralentissement est attribué à une diminution de la production pétrolière et à un ralentissement de la croissance dans le secteur non pétrolier, a déclaré la banque basée à Washington dans le rapport à l’issue d’une visite dans le pays.

L’économie du pays « devrait rester en récession avec un nouveau déclin continu de la production pétrolière et une économie hors hydrocarbures terne », a déclaré Mesmin Koulet-Vickot, qui a dirigé l’équipe du FMI lors d’une mission dans la capitale Malabo, dans le communiqué.

La Guinée équatoriale est l’une des économies les moins diversifiées d’Afrique et, alors que d’autres producteurs de pétrole peuvent souvent compter sur leur PIB non pétrolier pour soutenir leur croissance en période de volatilité des marchés, la Guinée équatoriale ne le peut pas.

Pour lutter contre ce phénomène, il est conseillé au gouvernement de Guinée équatoriale de mettre l’accent sur la croissance des revenus au-delà du secteur pétrolier. Ils ont également convenu d’éliminer progressivement les subventions régressives sur les carburants, de réduire les dépenses d’investissement non prioritaires et de s’attaquer aux problèmes liés à la corruption, selon les recommandations du FMI.

La Guinée équatoriale est aux prises avec un ralentissement économique de sept ans qui s’est prolongé jusqu’en 2021, principalement en raison de la chute des prix du pétrole, encore exacerbée par les réductions de production de l’OPEP.

En outre, la catastrophe de Bata en 2021, la plus grande ville et pôle commercial du pays, a nui à l’économie. Une série d’explosions dans une base militaire, attribuées à des explosifs mal stockés, ont fait plus de 100 victimes, d’importants dégâts dans la ville et l’arrêt des exportations, notamment de pétrole brut, depuis le port voisin.

La Banque mondiale partage un sentiment similaire avec les perspectives économiques du FMI. En 2022, la Guinée équatoriale a atteint un taux de croissance de 3,1 pour cent. Cette reprise a été principalement alimentée par l’augmentation de la production de gaz naturel, conséquence des réparations du complexe de Punta Europa, gravement touché par un incendie en septembre 2021.

Dans le même temps, la croissance dans les secteurs non pétroliers a été soutenue par les services, bénéficiant des recettes pétrolières exceptionnelles et de la levée des restrictions liées à la COVID-19.

Cependant, le pays devrait retomber dans la récession en 2023 en raison de la diminution des réserves pétrolières, a indiqué l’institution…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi