fbpx

Cameroun Actuel

Cavaye Yeguié Djibril refuse la nomination d’André Essiane comme secrétaire général de l’Assemblée nationale

Cavaye Yeguié Djibril, président de l'Assemblée nationale

C’est une nouvelle situation qui dénote d’une crise institutionnelle à l’Assemblée nationale mais plus précisément l’incapacité du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, de maintenir son contrôle sur l’institution. 

En effet, après la nomination bloquée du nouveau directeur de cabinet, Kamsouloum Elhadji Hachimi, dont la passation de service avec l’ex-dircab, BOUKAR Abderahim, n’a toujours pas eu lieu, c’est au tour de la demande de nomination du secrétaire général de l’Assemblée nationale, André ESSIANE, d’être bloquée par le président de l’Assemblée nationale.

En effet, peu avant le début de la session parlementaire consacrée au budget de novembre 2023, l’ex- Directeur de cabinet, BOUKAR Abderahim, transmet au directeur de cabinet du président de la République, Mvondo Ayolo, une demande de non-objection de Cavaye adressée à Paul Biya. Le document indique que Cavaye souhaite faire de André ESSIANE, ancien maire de la ville de Sangmelima, le nouveau secrétaire général de l’institution dont il a la charge.

Le directeur du cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, transmet le document au président de la République. Paul Biya donne son accord. Dès lors, la nomination d’André ESSIANE semble sur la bonne voie. Elle doit néanmoins franchir une dernière étape : la proposition doit être soumise par le PAN au bureau de l’Assemblée nationale pour adoption. 

De retour à Yaoundé, l’ex-directeur de cabinet de Cavaye Yeguie Djibril lui remet la non-objection du chef de l’Etat pour la nomination de ESSIANE. Le vieux s’étonne et interroge son entourage. Il ne se reconnaît pas dans le document qui porte néanmoins sa signature, mais une signature scannée. Il affirme n’avoir jamais proposé Essian ni l’avoir un jour rencontré. Bref il ne connaît ni Essiane ni ne se reconnaît dans la proposition. 

Pour régler cet imbroglio, Cavaye Yeguie décide tout simplement de ne pas convoquer de réunion de bureau de l’Assemblée à l’effet de donner suite à la non-objection du Président. On peut dire que rien ne s’arrange au sein de l’Assemblée nationale qui vit une vraie crise administrative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi