fbpx

Cameroun Actuel

Cavaye Yéguié Djibril : 33 ans de présidence à l’Assemblée nationale du Cameroun

Cavayé Yeguié Djibril, président de l'Assemblée nationale

À 84 ans, dont 54 passés en tant que député, Cavaye Yéguié Djibril, figure éminente de l’Extrême-Nord du Cameroun et membre du « bureau politique » du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), entame ce mois de mars sa 33e année en tant que président de la Chambre basse du Parlement. Sa longévité témoigne de la confiance qu’accorde en lui le président Paul Biya, dont il est l’un des partisans les plus en vue.

Le 22 mars 2024, dans un ton triomphal, Cavaye Yéguié Djibril se moque de ceux qui le prédisaient récemment en disgrâce. Deux événements clés ont alimenté les spéculations sur son avenir : tout d’abord, en février, l’annulation par le président Biya d’un forum qu’il avait prévu d’organiser dans la région de l’Extrême-Nord. Ensuite, en octobre de l’année précédente, la fuite d’un rapport mettant en cause des pratiques douteuses à l’Assemblée nationale. Malgré ces critiques, Cavaye est réélu sans surprise, affirmant ainsi sa loyauté envers le président Biya.

Originaire de la région de l’Extrême-Nord, Cavaye Yéguié Djibril est choisi par Paul Biya pour présider l’Assemblée nationale en 1992, mettant ainsi fin à une période de leadership anglophone. Depuis lors, il maintient sa position avec fermeté, utilisant son expérience pour influencer les décisions et maintenir la discipline au sein du RDPC.

Bien que certains le voient comme le garant de la stabilité politique, d’autres critiquent sa mainmise sur l’Assemblée nationale et l’accusent de favoritisme envers ses partisans. Malgré ces controverses, Cavaye conserve son poste, profitant du soutien continu du président Biya.

La réforme constitutionnelle d’avril 2008 a privé Cavaye de la position de deuxième personnalité de l’État au profit du président du Sénat. Bien qu’il ait tenté de se présenter aux élections sénatoriales pour conserver son influence, ses plans ont été contrecarrés par une circulaire présidentielle. Malgré ces revers, Cavaye demeure une figure influente de la politique camerounaise, louant le président Biya tout en maintenant sa position au sein de l’Assemblée nationale.

Les critiques soulignent ses méthodes autoritaires et appellent à un retour à des pratiques parlementaires plus orthodoxes, mais leur voix semble avoir peu d’écho auprès du président Biya. Cavaye reste un pilier du système politique camerounais, mais l’avenir de sa présidence à l’Assemblée nationale reste incertain, avec le prochain renouvellement du Bureau prévu pour mars 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi