fbpx

Cameroun Actuel

Candidature unique de l’opposition : des divergences émergent sur le choix de Maurice Kamto comme candidat

Le concept de coalition au sein de l’opposition camerounaise en vue d’une candidature unique pour les prochaines élections présidentielles se heurte à des divergences, principalement sur la question du choix du candidat. Alors que l’Alliance Patriotique pour le Changement (APC), initiée par le député Jean Michel Nintcheu, propose la candidature de Maurice Kamto, plusieurs formations politiques de l’opposition rejettent cette idée.

Denis Emilien Atangana, président national du FDC et conseiller municipal, exprime son scepticisme quant à l’idée de choisir un candidat unique provenant d’un parti qui ne peut pas présenter de candidat à l’élection présidentielle. Il souligne que seuls les leaders des partis politiques ayant des élus devraient prétendre à la candidature unique de l’opposition.

Le Professeur Olivier Bile a présenté une alternative en proposant une Alliance pour une Transition Politique (ATP), visant à réfléchir aux termes d’une candidature unique. De son côté, le président du PCRN, Cabral Libii, s’est montré ouvert à une coalition mais pose des conditions. Il préconise la définition préalable des principales réformes à entreprendre avant de choisir un candidat, suggérant une approche collective pour établir le profil du candidat idéal.

L’UDC, quant à elle, a qualifié la démarche de l’honorable Jean Michel Nintcheu de « cavalière », soulignant ainsi l’absence de consensus au sein de l’opposition sur cette question cruciale.

Ces divergences exposent les défis auxquels est confrontée l’opposition camerounaise dans sa quête d’une candidature unique. Alors que l’objectif de la coalition est de rassembler les forces contre le pouvoir en place, la désignation du candidat semble être un point de discorde majeur. Les prochains développements dans le paysage politique camerounais seront scrutés de près pour voir comment ces différences seront résolues en vue des élections présidentielles à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi