fbpx

Cameroun Actuel

Cameroun : une loge maçonnique proscrite

Une vue du Boulevard du 20 mai à Yaoundé

Dans un message porté daté du 10 novembre dernier adressé notamment aux : sous-préfets du Mfoundi, commandant du groupement de gendarmerie territoriale Mfoundi, commandants des compagnies de gendarmerie de Yaoundé 1er, 2ème et 3ème, commissaires centraux numéro 1, 2, 3 et 4 de la ville de Yaoundé, commissaire central aux renseignements généraux, Cao/St 1 et 2, le préfet du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent, ordonne l’interdiction dans leurs unités respectives, toute activité liée à la consécration de la Grande Loge Prince Hall des Maçons- Francs Et Acceptés du Cameroun et ses juridictions, ayant pour promoteur Dr Samuel Badinga, Grand Maître, pour défaut d’existence légale au Cameroun.

Une décision d’autant plus saluée par les populations de la ville de Yaoundé que la ville de Douala est sous la coupe réglée des Francs- Maçons. Diverses loges quadrillent en effet le champ politique dans la capitale économique. Si les convictions spirituelles relèvent de la vie privée, leur intrusion bruyante sur la scène politique, procède des logiques de coterie, de soumission et d’allégeance à un gourou.

L’instauration des solidarités fortes et des mécanismes de cooptation et d’ascension sociale relèguent à l’arrière-cour, ceux qui ne partagent pas leurs convictions spirituelles. La capitale économique est un cas clinique pour comprendre l’enrôlement des élites dans des groupes de pression venus d’ailleurs.Le mérite républicain est foulé aux pieds par ces fraters qui verrouillent l’émergence d’une élite compétente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi