fbpx

Cameroun Actuel

Cameroun : plus de 20 millions de FCFA de médicaments de contrebande brûlés à Bertoua

Ces médicaments ont été brûlés le 12 octobre 2023 à la décharge d’Hysacam à Bertoua, alors que le Cameroun rejoignait la communauté africaine pour commémorer la Journée africaine contre les faux médicaments.

Le Cameroun a commémoré cette journée sous le thème « Santé pour tous : s’engager à lutter contre les faux médicaments pour une couverture sanitaire universelle réussie« . Selon le gouverneur, l’objectif de cette mesure est de lutter contre le trafic de médicaments contrefaits dans la chaîne d’approvisionnement légale.

Le gouverneur Grégoire Mvongo a déclaré : « La falsification des médicaments est un délit contre la santé publique, nous devons tous nous impliquer dans la lutte contre ce trafic, dans l’intérêt du peuple ».

Cette action du gouverneur Mvongo démontre l’engagement du Cameroun à garantir la qualité et la sécurité des médicaments sur son territoire. En brûlant ces médicaments de contrebande, le gouvernement envoie un message clair selon lequel il ne tolérera pas le commerce illégal de médicaments contrefaits.

Il est crucial que tous les acteurs de la société, y compris les autorités, les professionnels de la santé et les citoyens, continuent de collaborer pour lutter contre ce fléau. La contrefaçon de médicaments représente un grave danger pour la santé publique, car elle peut entraîner des effets indésirables, des maladies résistantes aux médicaments et même la mort.

Il est également essentiel de renforcer les contrôles et la réglementation dans la chaîne d’approvisionnement des médicaments afin de prévenir l’infiltration de médicaments contrefaits. Cela nécessite une collaboration étroite entre les autorités sanitaires, les organismes de réglementation et les professionnels de la santé.

La destruction de ces médicaments de contrebande est une étape importante dans la lutte contre les faux médicaments au Cameroun. Cependant, il est essentiel de maintenir cet élan et de continuer à sensibiliser le public sur les dangers des médicaments contrefaits et à renforcer les mesures de contrôle pour assurer la sécurité et la qualité des médicaments dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi