fbpx

Cameroun Actuel

Cameroun : les braquages font leur lit à Mokolo, les hommes politiques accusés d’encourager la situation

L’insécurité est galopante depuis plusieurs mois à Mokolo dans le département du Mayo Tsanaga, région de l’extrême nordLes habitants de cette localité ont presque perdu sommeil. Les braquages à domicile se multiplient. De nombreux commerçants ne dorment plus chez par peur d’être attaqués. Au cours de ces derniers mois, plusieurs malfrats et complices ont été déjà arrêtés. Après les renseignements de la police speciale de Mokolo, un autre groupe vient d’être démanteler.

Il s’agit précisément des preneurs d’otages tombés dans les mailles des forces de défense et de sécurité.Cette fois ci ce sont des membres de la secte Boko Haram lourdement armés qui ont voulu fondre dans la nature poursuivis par les éléments du commissariat spécial et de la SEMIL ( sécurité militaire) de Mokolo, département de Mayo Tsanaga. Ces ravisseurs ont été tués alors qu’ils voulaient prendre le large. Il s’agit de 3 jeunes hommes non identifiés qui pourraient être de nationalité Nigérianne.

Le quatrième terroriste arrêté vivant avec la forte mobilisation des populations de Mokolo est mis en exploitation pour éventuellement citer ses complices.Les corps de 3 terroristes ont été présentés au préfet du département de Mayo Tsanaga DVID DALOR DIBANGO qui à saluer l’action des forces de défense et de sécurité et la collaboration sans faille des populations du Mayo Tsanaga.

”Grâce à votre collaboration, vous les populations avec les forces de maintien de l’ordre, nous avons mis main sur les membres de la secte Boko Haram lourdement armés qui viennent semer la terreur dans nos localités. je vous invite à être solidaires pour enfin éradiquer ce mal” indique le Préfet du département de Mayo Tsanaga. Bien que les efforts des forces de défense et de sécurité portent des fruits, l’insécurité dans la ville de Mokolo est loin d’être éradiqué totalement.

Au niveau local, l’on déplore les interventions des hommes politiques qui s’impliquent pour faire libérer de tel ou un tel reconnu coupable de braquages. Ce qui paralyse le combat que mène la police, la gendarmerie et les militaires au risque de leur vie. C’est malgré tout un ouf de soulagement pour les habitants de Mokolo qui ont vu plusieurs Personnes mourir avec la recrudescence des ces agressions.

Mimi Mefo Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi