fbpx

Cameroun Actuel

Cameroun : le barreau veut mettre fin à la formation des avocats au Rwanda

Alors que plusieurs centaines de Camerounais ont entrepris d’aller se faire former à Kigali, faute d’un processus de formation clair au Cameroun, le barreau des avocats du Cameroun décide de mettre un terme à cette collaboration. Une désillusion pour des centaines d’autres jeunes Camerounais qui entreprenaient d’y repartir pour se former.

Le projet de formation de plusieurs centaines de jeunes Camerounais désireux de devenir avocat dans les écoles de droit rwandaise pourrait connaître des perturbations dans les prochains jours. Dans une correspondance adressée au barreau des Avocats du Rwanda, Me Bifouna, celle qui préside aux destinées du barreau des Avocats du Cameroun depuis la mort de Me Charles Patipe, ancien bâtonnier du barreau des avocats du Cameroun, attire l’attention du Rwanda sur ce qu’il n’existe aucune convention de réciprocité en matière de formation avec le Cameroun. Aux interrogations de plusieurs observateurs qui ont voulu comprendre les contours de cette sortie de Me Bifouna, l’avocate au bureau du Cameroun a répondu que cela veut tout simplement dire que le barreau du Cameroun, ne va pas, selon la loi inscrire un Camerounais formé au Rwanda.

Difficile perspective pour des milliers de Camerounais. Car on sait que plusieurs milliers de jeunes juristes Camerounais aspirants à la profession d’avocats camerounais vont se faire former au Rwanda.

Une situation d’autant plus difficile à comprendre du fait que depuis 8 ans, le Barreau du Cameroun n’a pas organisé de concours d’entrée à la profession d’avocat. C’est ce qui pousse d’ailleurs de nombreux jeunes juristes diplômés à se tourner vers le Rwanda.

Déjà au cours des années pendant lesquelles ils ont subi leur formation au Rwanda, les aspirants avocats camerounais ont toujours connu des problèmes. Tenez cette année les études de plus de 400 aspirants camerounais étaient bloquées pour faute de présentation de l’original de leur diplôme.

Pour trouver une solution à ce problème, le barreau du Cameroun avait été reçu en audience par le ministre des Relations extérieures. Cette rencontre avait pour objectif de trouver des solutions pouvant permettre aux étudiants camerounais qui avaient du mal à terminer leur formation d’avocats au Rwanda, de parachever leurs études.

Ainsi, les deux parties avaient décidé d’un ensemble de mesures pour permettre aux jeunes Camerounais de poursuivre leurs études ou de formation comme Avocat.

« Monsieur le bâtonnier de l’ordre au barreau du Cameroun les avocats et les étudiants camerounais l’Institute of Légal Practice and développement du Rwanda qu’il a été convié à une séance de travail par Monsieur le ministre des relations extérieures en date du 14 septembre 2023″, peut-on dans un communiqué de presse.

Selon le bâtonnier, plusieurs questions avaient été évoquées lors de la réunion, notamment celle portant sur l’exode des étudiants camerounais vers le Rwanda. Plusieurs résolutions et propositions avaient également été rédigées à l’endroit de la plus haute autorité de la République, indiquait le communiqué signé par maître Moussa Ganava, le secrétaire général adjoint de l’ordre.

Pour éviter tout ce gavage dégoûtant, une réforme, mieux une refonte du système de formation des avocats au Cameroun s’impose urgemment pour garantir des perspectives d’avenir et assurer le renouvellement de la profession.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi