fbpx

Cameroun Actuel

Budget 2024 : vers une hausse des recettes non fiscales dans le secteur des transports

Le ministère des Transports au Cameroun a fait l’objet d’une attention particulière lors de l’adoption du budget pour l’année 2024. Avec une enveloppe de 97,4 milliards de FCFA, en augmentation de 8,7 milliards par rapport à l’année précédente, ce département dirigé par Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe se prépare à générer des recettes non fiscales.

Dans le cadre de ce budget, le gouvernement a présenté des dispositions visant à stimuler les revenus provenant de divers secteurs du transport. Parmi ces mesures, la délivrance des autorisations pour des activités telles que le transport urbain par autobus/autocar, le transport exceptionnel et le transport de marchandises dangereuses implique des frais annuels allant de 100 000 à 200 000 FCFA pour les opérateurs.

Cependant, des préoccupations émergent. Le président du Syndicat national des employés du secteur terrestre (Synester) remet en question l’application de ces tarifs pour les transports via les plateformes numériques, arguant que ce mode de transport ne s’inscrit pas directement dans le cadre conventionnel du secteur.

Par ailleurs, des frais spécifiques sont établis pour différentes activités, comme le déménagement, l’organisation des transports routiers de marchandises, et les tarifs de délivrance de divers types de transports, variant de 10 000 à 500 000 FCFA selon la catégorie.

Il est important de souligner que cette proposition budgétaire, bien qu’adoptée, reste soumise à une éventuelle révision. Les réactions des acteurs concernés pourraient influencer une révision ultérieure, notamment lors de la loi de finance rectificative.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi